Besançon : après la détection d'un cas de Covid-19 au lycée Victor Hugo, la vie scolaire suit son cours

Publié le Mis à jour le
Écrit par S.C avec Sophie Hienard

Un étudiant a été testé positif au Covid-19. 1.400 élèves sont scolarisés dans l'établissement bisontin. En cette rentrée, pas question de fermer de classes, un seul cas contact a été identifié. 

"Un cas de covid dans mon lycée, et on ferme l'établissement". Un raccourci qu'ont pu faire certains élèves. En début de semaine, un étudiant en classe préparatoire du lycée Victor Hugo a été testé positif au coronavirus. Mais la rentrée s'est faite normalement, et les cours continuent.

Le jeune homme avait déjeuné à la cantine où le port du masque n'est pas obligatoire. Un autre étudiant qui se trouvait avec lui a été identifié comme cas contact, pour avoir   passé 15 minutes, sans protection de masque avec une personne contaminée par le virus. Cet étudiant a été placé en quatorzaine et va faire l'objet à son tour d'un test de dépistage.

Le Rectorat se veut rassurant. Le protocole sanitaire dans l'établissement oblige les élèves à manger à la cantine par classe, le reste du temps, distanciation sociale, gestes barrières, port du masque, gel hydroalcoolique sont de mises. "Il faut s'habituer à vivre avec le virus, la vie ne doit pas s'arrêter parce que le virus circule, il faut que la vie scolaire continue en limitant strictement les risques pour les élèves et les personnels, c'est ce que nous faisons"explique le recteur Jean-François Chanet.

"On est pas trop inquiet, on fait avec mais on essaie de faire attention" confie un élève devant le lycée. "C'est un cas contact, il a vite été pris en charge, il n'y a pas de raison de panique générale" lance un autre élève scolarisée en seconde. Les jeunes expliquent que le lavage des mains est obligatoire à l'entrée. "On essaie de ne pas se mélanger lors des récrés" nous explique un lycéen. 

Seul le Préfet peut décider de fermer un établissement si un nombre de cas devenait inquiétant. Besançon et le Doubs ne sont pas en zone rouge, le virus circule activement néanmoins. Vendredi 28 août, l'agence régionale de santé précisait que le taux d'incidence, le taux de nouveaux cas à Besançon se situait entre 20 et 25 cas pour 100.000 habitants, loin du seuil d'alerte encore de 50 nouveaux cas.

Chez les jeunes de 20 à 30 ans néanmoins, en Bourgogne Franche-Comté, le taux de positivité des tests se situe autour des 6 %.