Besançon : dans le cadre d'un plan de sauvegarde, la LPO et la citadelle de Besançon relâchent des couleuvres vipérines dans leur milieu naturel

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Menestret .

Les serpents avaient dû être prélevés dans leur habitat naturel en raison de travaux effectués sur leur territoire. Ils seront relâchés ce lundi 3 octobre entre Besançon et Baume-les-Dames.

Capturées au printemps le long du canal en moyenne vallée du Doubs, les couleuvres vipérines ont été hébergées à la citadelle le temps des travaux, dans de dispositifs dédiés. Les animaux ont été suivis de très près par les soigneurs pour assurer leur bonne adaptation et leur reproduction. 

Toutes les femelles capturées ont pu se reproduire et 36 juvéniles sont nés dans l'enceinte de la citadelle.

Prélevées et mises en sécurité le temps des travaux

Les captures avaient été effectuées alors que Voies Navigables de France (VNF) entreprenait des travaux de restauration des berges du canal du Rhône au Rhin dans le Doubs. C'est la deuxième année consécutive que la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le muséum de la citadelle de Besançon s'associent  dans le cadre du projet de sauvegarde de la couleuvre vipérine, une espèce inoffensive et en voie de disparition en Franche-Comté. 

Dernière étape : la remise en liberté

Les travaux de restauration des berges sont maintenant arrivés à leur terme, des aménagements spécifiques avec des lieux de passage pour la petite faune et des enrochements ont été effectués. ils devraient permettre la réintroduction des couleuvres dans leur environnement dans les meilleures conditions.

Cinquante couleuvres vipérines vont être relâchées, elles vont pouvoir préparer dans leur milieu naturel leur hivernage.

Les équipes de la LPO et de la citadelle assureront ensuite un suivi de deux ans pour évaluer la bonne recolonisation des berges par les serpents.

Ce programme illustre les missions des parcs zoologiques modernes, tels que le muséum de Besançon, qui mènent de plus en plus d'actions de terrain en faveur de la biodiversité.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité