Besançon : où en est la grève des cheminots ?

© Laurent Ducrozet - France Télévisions
© Laurent Ducrozet - France Télévisions

A la SNCF, les grévistes entament le 33e jour de grève contre la réforme des retraites. Ils ont voté la reconduction du mouvement ce lundi 6 janvier.

Par Sophie Courageot

Comme chaque jour, les cheminots se sont réunis en AG ce matin devant la gare Viotte. A main levée, une large majorité a voté la poursuite du mouvement. Un mouvement qui a faibli durant les congés de Noël, avec un trafic certes très perturbé, mais avec des trains qui ont permis à de nombreux vacanciers de partir et revenir.

"On en est à notre 33e jour de grève, pour certains bien évidemment c'est compliqué. On a des collègues qui avaient des congés, d'autres qui sont retournés travailler un ou deux jours, pour mieux revenir cette semaine. Le but étant de revenir au plus fort de l'action le 9 janvier et cette semaine et de montrer que les cheminots sont tout aussi mobilisés qu'au début du mouvement", indique Michael Vandernoot, de la CGT cheminots. 

Au niveau national, les derniers chiffres communiqués remontent au 3 janvier. Le taux global de grévistes à la SNCF se situait à 6,2%, soit son plus bas niveau depuis le début du mouvement.
Selon la direction, près d'un tiers des conducteurs de train étaient en grève (31,2%), contre 16,2% des contrôleurs et 9,8% des aiguilleurs.
 
 
© Antoine Laroche - France Télévisions
© Antoine Laroche - France Télévisions

La SNCF a annoncé un trafic "en nette amélioration" pour ce lundi 6 janvier, mais la situation reste "très perturbée" à Paris dans le réseau RATP.

En Bourgogne-Franche-Comté, il faut compter ce lundi 2 circulations sur 3 en moyenne pour les TER, 8 TGV sur 10, 1 train intercité sur 3.

Selon le dernier sondage, Ifop pour le JDD, plus de la moitié des Français (55%) souhaite que le gouvernement n'aille pas au bout de la réforme en l'état. 

Le projet de loi sur la réforme des retraites doit être présenté le 24 janvier en Conseil des ministres. D'ici là, les négociations vont se poursuivre avec les partenaires sociaux. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus