• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : l'établissement français du sang présente de nouveaux locaux

© Jean-Louis Saintain
© Jean-Louis Saintain

Après trois mois de travaux, l'EFS propose un espace entièrement repensé à l'hôpital Minjoz. L'idée : attirer les donneurs, qui continuent à manquer, en particulier pour le plasma. 

Par Adrien Gavazzi

L'objectif n'a pas changé mais tout est différent. Apres trois mois de travaux, l'établissement français du sang propose un espace entièrement repensé à l'hôpital Minjoz de Besançon. Un lieu plus séduisant et plus pratique pour attirer les donneurs qui manquent toujours, en particulier pour le plasma.

« Ce plasma est utilisé sous deux formes : une forme transfusionnelle, en particulier sur des hémorragies importantes, et sous forme de médicaments », précise Christophe Barisien, coordinateur régional à l'EFS. 

Seuls 4 % des Français donnent leur sang et les besoins sont importants. L'EFS peine à renouveler son fichier de donneurs, qui sont souvent des habitués.

« Ca fait une vingtaine d'années que je donne, raconte Xavier Tissot. C'est assez simple, et puis on peut donner facilement plusieurs fois par an. »

Le don des produits sanguins reste un maillon essentiel des protocoles de soins et le symbole de la solidarité sanitaire nationale. 

L'établissement français du sang présente de nouveaux locaux
Avec Christophe Barisien, coordinateur régional du prélevement EFS ; Xavier Tissot, donneur. Reportage de Sébastien Poirier et Jean-Louis Saintain.

 

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus