• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : forte mobilisation pour la marche pour le climat

Manifestation pour le climat à Besançon du 16 mars 2019 / © IB
Manifestation pour le climat à Besançon du 16 mars 2019 / © IB

Près de trois mille manifestants ont défilé ce samedi matin à Besançon lors de "la Marche du Siècle" pour exiger "des réponses à la hauteur de l'enjeu" que représente le changement climatique.

Par IB avec AFP

Associations de défense de l'environnement, familles, lycéens encore mobilisés au lendemain de la grève internationale pour le climat, scouts.. Cette nouvelle marche pour le climat a rassemblé, dans le calme et l'humour, de nombreux hommes et femmes préoccupés par l'avenir de la planète. Plutôt que de rester isolés chez eux à agir à leur niveau, ils ont voulu cette foic-ci "se montrer" pour dire qu'il était "encore possible d'agir". 

Partis de 10h30 du Parc Micaud de Besançon, les manifestants ont défilé dans les rues de la capitale comtoise jusqu'à l'esplanade des Droits de l'homme.

Ces marches pour le climat sont nées après l'électrochoc causé par la démission de l'ancien ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot. 
Depuis plusieurs mois, les pétitions signées par des personnalités de tous horizons, des actions - comme le décrochage de portraits d'Emmanuel Macron dans des mairies pour dénoncer "l'inaction du gouvernement -, des appels de youtubeurs et des campagnes en ligne, comme #lapireexcuse qui sera faite aux générations futures, se multiplient. A Besançon, les militants de  "Nous voulons des coquelicots se rassemblent chaque premier vendredi du mois.

    L'Etat est poursuivi par quatre ONG (Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France) pour "manquements" à son obligation d'action contre le réchauffement.  Ces ONG sont à l'origine d'une pétition qui avait récolté plus de deux millions de signatures en moins d'un mois et elles ont déposé jeudi en ligne leur recours auprès du tribunal administratif de Paris.
    
Les manifestants s'appuient sur les avertissements lancés par les scientifiques pour demander aux responsables politiques et économiques des actions plus radicales en faveur du climat et de la faune et flore sauvages.
    
L'Accord de Paris de 2015 vise à limiter le réchauffement de la planète à +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle et idéalement à +1,5°C, mais les engagements actuels des Etats annoncent un monde à +3°C. Le récent rapport des scientifiques du Giec souligne qu'il faudrait, pour rester sous +1,5°C, réduire les émissions de CO2 de près de 50% d'ici à 2030 par rapport à 2010.

 
Marche pour le climat de Besançon du 16 mars 2019
Près de 3000 personnes ont défilé pour pour exiger "des réponses à la hauteur de l'enjeu" que représente le changement climatique. Reportage R.Viallon, A.Roynier et P.Gomez

A lire aussi

Sur le même sujet

Aéromodelisme : des hélicoptères plus vrais que nature

Les + Lus