Besançon : gaz hilarant dans la voiture, il sort de son caleçon des doses d'héroïne et cocaïne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot
Cartouches de protoxyde d'azote
Cartouches de protoxyde d'azote © FRED HASLIN / LE COURRIER PICARD / MAXPPP

Un contrôle de police a permis mercredi 29 septembre d’arrêter un jeune homme en possession de drogues dures à Besançon (Doubs).

Les policiers de la Bac, la brigade anti-criminalité ont eu du flair. Mercredi 29 septembre vers minuit, rue Martin du Gard dans le quartier de Montrapon, ils aperçoivent un véhicule avec la porte conducteur ouverte et la fenêtre arrière baissée.

Gaz hilarant, le protoxyde d'azote de plus en plus consommé

Deux jeunes de 17 ans à bord écoutent de la musique, le niveau est fort.  L'heure est à la fête. Le conducteur est en train d'inhaler du protoxyde d’azote. Un gaz hilarant dont le phénomène n’est pas nouveau, mais dont la consommation semble être à la mode. Ce n’est pas un délit de le consommer. Le  « gaz hilarant » ou « proto », pour protoxyde d’azote est détourné de son usage alimentaire notamment pour les siphons à Chantilly par exemple ou des bonbonnes. Ce gaz a fait parler de lui, mardi 21 septembre, une femme a percuté cinq piétons sur les Champs-Elysées à Paris, elle avait pris du gaz hilarant. La consommation de ce gaz présente des risques pour la santé comme l'asphyxie par manque d’oxygène, perte de connaissance, désorientation, vertiges, ou risques de chutes notamment.

Dans le véhicule, les policiers interpellent un autre homme placé sous contrôle judiciaire et qui n’avait pas le droit de sortir la nuit. Ce dernier prend la fuite, mais rattrapé par les policiers, il n’a d’autre choix que de remettre à ces derniers la drogue en sa possession, en l'occurrence, une vingtaine de bonbonnes de drogue dure (héroïne et cocaïne) dissimulée à l’intérieur de son caleçon. On ignore si l'homme lui aussi avait consommé du gaz hilarant.

L’homme a été placé en garde à vue, il a été déféré dans l’après-midi au tribunal judiciaire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.