Bannière résultats municipales

Besançon : un groupuscule anarchiste a-t-il voulu incendier la voiture du député LREM du Doubs Eric Alauzet ?

Une publication sur le site internet "Attaque" revendique samedi 30 mai l'incendie de la voiture personnelle du député du Doubs Eric Alauzet, candidat aux municipales pour la République en Marche. Le véhicule brûlé n'est finalement pas celui du député LREM. Mais était-il la cible ?

C'est dans cette cour d'immeuble que le groupe anarchiste revendique l'incendie d'une voiture qui n'était finalement pas celle du député Eric Alauzet.
C'est dans cette cour d'immeuble que le groupe anarchiste revendique l'incendie d'une voiture qui n'était finalement pas celle du député Eric Alauzet. © DR
Est-ce la voiture du député du Doubs qui était visée ? Le ou les incendiaires se sont-ils trompés d'objectif ?

Dans un communiqué publié samedi 30 mai vers 16 heures, et intitulé "Besançon : Quelques flammes pour l’autorité," sur la plateforme, la revendication est explicite :

Vendredi 29 mai, vers 3h, on s’est payé une petite visite (...) là où se trouve le domicile et le cabinet de médecin du député en marche Eric Alauzet, qui est aussi candidat aux municipales. Après avoir réussi à pénétrer sur le parking de la copropriété, on a mis le feu à sa voiture personnelle, une Audi noire flambant neuve. Cela n’a pris que quelques minutes, avant de disparaître à nouveau dans l’obscurité. La semaine précédente, un utilitaire de la mairie avait cramé, sur un parking à l’est de la ville. Feu à toute autorité ! Pour la liberté.

Ce site "Attaque" avait déjà relayé au mois de mai la destruction d'une camionnette de la mairie de Paris. Il relaie aussi sa solidarité, sur son site, avec les auteurs de l'incendie de plusieurs pylônes de téléphonie mobile, à Grenoble.


La police judiciaire et le parquet de Besançon saisis de l'affaire


La police et le parquet de Besançon confirment ce dimanche 31 mai qu'un incendie a bien eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi 30 mai, dans le quartier Rivotte de Besançon. Un véhicule de type Audi a brûlé.  Un autre a été touché. Une dizaine de pompiers ont dû intervenir. Selon nos informations, l'Audi (blanche finalement) appartient à un locataire de la co-propriété, où réside le député.
 
La voiture du député Eric Alauzet était-elle la cible d'un groupuscule anarchiste ?


"Il faut arrêter cette haine envers les élus" réagit le député Eric Alauzet

Le député du Doubs ne cache pas son inquiétude face à cette revendication. "C'est hyper inquiétant. Au départ, c'est un faits divers banal. Comment pouvaient-ils être au courant ?  Ils revendiquement même l'heure exacte de l'incendie. Si ça va dans ce sens-là, c'est extrêmement grave. Ca va dans le sens des insultes et violences que je subis depuis plus d'un an. A force de traîner les gens dans la boue, il n'y a plus de limites" explique le député du Doubs. "Halte aux insultes permanentes, il faut arrêter cette haine envers les élus... la violence contre les élites, les gouvernements, les hommes politiques, ça suffit" ajoute Eric Alauzet. "Je suis vraiment révolté, notre démocratie est en danger" estime l'élu.
 
La réaction du député Eric Alauzet

Son épouse, a été choquée également de voir l'adresse du couple publiée par le site à mouvance anarchiste. Elle dénonce une campagne politique ultra-violente notamment sur les réseaux sociaux. "Cela fait 30 ans que je suis mon mari, je n'ai jamais vu cela. On reçoit des mots anonymes... jusqu'où cela va aller ? Je suis bouleversée, je pense à mes enfants... on a toujours habité en ville avec des voisins, mais là on se dit, ça fait peur si on met la vie des autres en danger" explique l'épouse du député du Doubs.

La police judiciaire est saisie de l'enquête pour destruction par incendie, sous l'autorité du parquet de Besançon. Le député doit être entendu par les enquêteurs. Il envisage de déposer plainte, son nom et son adresse personnelle ayant été divulgués sur internet.

Le Préfet du Doubs Joël Mathurin condamne fermement l’incendie volontaire d’un véhicule visant le député du Doubs Eric Alauzet, ainsi que sa revendication. "Les services de police ont été saisis de cette affaire sous l’autorité du parquet de Besançon et recherchent activement le ou les auteurs. Les services de l’État sont attachés à garantir l’expression pluraliste des opinions, le débat démocratique en dépend. Une instruction de vigilance renforcée concernant l’ensemble des parlementaires a ainsi été donnée aux forces de sécurité intérieures du Doubs" ajoute le représentant de l'Etat.
 
Eric Alauzet, député du Doubs LREM
Eric Alauzet, député du Doubs LREM © JC TARDIVON - maxPPP


Une double explosion en pleine nuit, vers 3 heures du matin


Il était 3 heures du matin quand les pompiers sont intervenus pour éteindre l'incendie dans la cour de l'immeuble de Besançon où était garée la voiture du député.  Les pneus de l'Audi visée par le ou les incendiaires ont éclaté, provoquant une double explosion. Un vitrage au rez-de chaussée de l'immeuble a été brisé. "Le matin même j'ai tout de suite pensé à un acte criminel mais à une bêtise, pas à un acte intentionnel comme celui là" explique ce dimanche matin le député. "L'incendie a failli embraser l'immeuble, d'autres voitures si les gens n'avaient pas réagi. On a passé avec ma famille une très mauvaise nuit, on pense à nos voisins qu'on expose" ajoute Eric Alauzet.

Au lendemain de l'incendie, les voisins avaient cru à un incident technique sur cette voiture neuve, jusqu'à ce que le communiqué en ligne ne revendique sa possible participation aux faits. Le véhicule incendié a été évacué par la police municipale. Restait ce matin sur place, une autre voiture garée là, et touchée par les flammes.
 
Deux voitures de voisins du député Eric Alauzet ont brûlé.
Deux voitures de voisins du député Eric Alauzet ont brûlé. © Jérémy Chevreuil - France 3 Franche-Comté

 

"L’intimidation des élus et des candidats n’a pas sa place en démocratie"


Cet incendie intervient à un mois à peine du second tour des élections municipales. Ce matin, la candidate arrivée en tête à Besançon, Anne Vignot apporte son soutien au député du Doubs, qu'elle aura comme adversaire au second tour. "Hier, un groupuscule anarchiste a revendiqué avoir incendié le véhicule personnel du député et candidat à la mairie Eric Alauzet. Il s'avère que le véhicule incendié n'était pas le sien faisant une victime co-latérale de leur agression. Anne Vignot et l’ensemble des candidats de la liste Besançon par nature condamnent fermement cet acte. L’intimidation des élus et des candidats n’a pas sa place en démocratie. Chacun.e doit pouvoir exprimer ses opinions sans se sentir menacé. Nous faisons part à Eric Alauzet de notre soutien face à cet acte inadmissible et lâche" écrit la candidate arrivée en tête au premier tour à Besançon.

A droite, le candidat LR Ludovic Fagaut condamne également cet incendie qui semble volontaire : "J’apprends avec stupeur l’incendie criminel qui avait pour but d’atteindre le député Alauzet et sa famille. Cet acte dont l’objectif est de s’en prendre aux représentants de la République est particulièrement choquant et inquiétant.J’ai une pensée particulière pour les personnes qui ont été véritablement victimes matérielles de ces faits abjects".
 

Quelles que soient les opinions des uns et des autres, rien ne justifie de tels actes criminels


Le maire sortant de Besançon, Jean-Louis Fousseret, membre lui aussi de la République en Marche dénonce des agissements inconcevables dans une société démocratique. "Quelles que soient les opinions des uns et des autres, rien ne justifie de tels actes criminels. Cet incendie a proximité d'autres véhicules et de bâtiments aurait pu avoir des conséquences dramatiques". L'élu souhaite que les auteurs soient sévérement punis.

Dès hier soir sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes s'inquiétaient de cet incendie ayant pu toucher la voiture personnelle d'un député. "Si c'est vrai, c est lamentable !", écrivait sur son compte Twitter Cécile Prudhomme, secrétaire régionale d'Europe Ecologie Les Verts en Bourgogne Franche-Comté.

"Aucun désaccord politique ou personnel ne justifiera jamais la destruction de biens privés et, surtout, une tentative d'intimidation qui aurait pu virer au drame. Ce soir, j'apporte mon soutien au député. C'est une attaque contre notre démocratie représentative", lançait Stéphane Chopin, un proche du maire sortant de Besançon, Jean-Louis Fousseret LREM.

Eric Alauzet, ancien écologiste rallié à la République en marche, est candidat au second tour des élections municipales à Besançon. Mais il est en difficulté. En ballottage au second tour avec 18,89% des vois derrière le candidat LR et la liste d'Union de la gauche. Eric Alauzet, 62 ans, médecin acupuncteur de profession,  avait été investi dès juillet 2019 par LREM pour ces élections municipales.


Qui peuvent être ces anarchistes qui revendiquent un tel acte ? La réponse de Michel Antony, historien spécialiste des mouvements anarchistes


« Dans les anarchismes, il n’y a pas un mouvement, c’est un mouvement pluriel, extrêmement hétérogène, avec plein de tendances. Il y a toujours eu des tendance qu’on appelle illégalistes, propagandistes ou terroristes. Mais elles sont minoritaires par rapport à l’ensemble du mouvement libertaire qui se caractérise par la non violence dans les héritages de Gandhi ou Tolstoï» explique l’historien qui vit dans la région de Lure en Haute-Saône.
 

Les anarchistes sont contre la violence en tant que telle


A propos de l’incendie qui visait sans doute le député du Doubs, Michel Antony précise : « les anarchistes sont contre la violence en tant que telle. Ils la légitimisent seulement quand elle est défensive. Ce mouvement (qui revendique l’incendie du 29 mai à Besançon, ndlr) est forcément marginal » estime l’historien.

Michel Antony souligne que la campagne des municipales a été émaillée de tensions à Besançon. Le passage d’Eric Alauzet d’Europe Ecologie à la République en Marche ces dernières années a sans doute cristallisé les tensions sur l’élu, mais avec cet incendie, un cran est franchi dans lequel le mouvement anarchiste globalement ne devrait pas se reconnaître, pense Michel Antony.
 
Interview : Michel Antony, historien spécialiste des mouvements anarchistes

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers la république en marche politique élections municipales 2020 élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter