Besançon : la vaccination contre le Covid-19 ouverte sans rendez-vous ce mercredi et jeudi en nocturne à Micropolis

Pour accélerer la vaccination et permettre à un maximum de Bisontins de se faire vacciner, des créneaux sont ouverts à la vaccination sans rendez-vous, ce mercredi. Jeudi, l'ouverture du vaccinodrome de Micropolis est prévue jusqu'à 22h, sur rendez-vous. Détails. 

Centre de vaccination contre le Covid-19.
Centre de vaccination contre le Covid-19. © FRANCOIS DESTOC/MaxPPP

Alors que plus de 30 millions de Français ont déjà reçu une dose de vaccin contre la Covid-19, la vaccination est étendue à tous les adultes sans condition depuis le 31 mai 2021. Depuis le 15 juin, elle est également ouverte aux adolescents de 12 à 18 ans avec l'accord de leurs parents.

Vous souhaitez vous faire vacciner à Besançon mais n'avez pas encore pris de rendez-vous ? Vous pouvez accéder à la vaccination, pour la première dose, sans rendez-vous, ce mercredi de 14h30 à 18h30. Il vous suffit de vous rendre au vaccinodrome de Micropolis, muni de votre carte d'identité. 

De plus, des créneaux supplémentaires, sur rendez-vous, sont prévus jeudi jusqu'à 22h, en nocturne. 

L’Agence Régionale de Santé estime qu’on est “loin du compte” de la couverture vaccinale. Dans le Doubs par exemple, les moins de 50 ans ne sont primo-vaccinés qu’à 23%. “Ce n’est pas parce qu’on a déconfiné, que le virus n’est plus là, il est là à bas bruit… les gens ont aujourd’hui la tête ailleurs, mais si on rate notre coup, la rentrée ne sera pas bonne” prévient la déléguée ARS. 

A Besançon Micropolis, le centre de vaccination tournait à 40% de sa capacité ces dernières semaines alors que 2000 injections peuvent être réalisées chaque jour.

Des délais réduits pour la deuxième injection

Le gouvernement a pris la décision de réduire le délai entre deux injections concernant les vaccins Pfizer et Moderna afin de ne pas freiner l’accès à la première dose de vaccins à ARN messager à cause des vacances d’été. Le temps d'attente est désormais de 3 semaines entre la premère et la seconde dose.

Il s’agit également d’accélérer les secondes injections en raison de la menace des variants. La situation au Royaume-Unis inquiète puisque le nombre de contaminations grossit à nouveau. 

Selon le ministère de l’Économie, un total de 23 millions de doses de vaccins, essentiellement Pfizer et Moderna, seront livrées en juin, puis la même quantité en juillet et « au moins autant en août ». 

À ce jour, quatre vaccins sont autorisés en France :

Pfizer/BioNTech ;
Moderna ;
AstraZeneca ;
Janssen.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société vaccins - covid-19