Besançon : les doses de vaccin transformées en une étonnante sculpture par l’artiste Paul Gonez

La pandémie inspire aussi les artistes. Le sculpteur de Besançon (Doubs) vient de réaliser deux œuvres avec des centaines de flacons de vaccins. C’est beau, méticuleux et symbolique.

Quand notre dose de vaccin, se transforme en oeuvre d'art !
Quand notre dose de vaccin, se transforme en oeuvre d'art ! © Laurent Brocard - France Télévisions

Ce petit flacon de verre, est synonyme d’espoir. Celui de la fin de la pandémie dans le monde. A Besançon, l’artiste Paul Gonez a relevé le défi que lui ont lancé deux médecins de la polyclinique de Franche-Comté. Que faire des centaines de doses de vaccins utilisées chaque jour dans ce centre de vaccination. Pourquoi pas de l’art ?

Paul Gonez dans son atelier, l'oeuvre a été réalisée à plat avec des centaines de flacons de vaccins contre le covid.
Paul Gonez dans son atelier, l'oeuvre a été réalisée à plat avec des centaines de flacons de vaccins contre le covid. © Laurent Brocard - France Télévisions


“Sur le moment, je n’ai pas eu le déclic, mais le lendemain, je leur ai demandé d’amener ces bouteilles” explique Paul Gonez qui a vu l'intérêt de marquer artistiquement cette page du covid qui a bouleversé nos vies, endeuillé des familles. L’artiste met alors en forme son projet, un cercle qui accueille des centaines de bouteilles, combien, il n'a pas fait les comptes. “J’aime bien jouer avec le verre, la transparence, et puis il y a aussi le jeu de la géométrie” ajoute le sculpteur. Un travail minutieux pour caler, faire tenir ces petits flacons de tailles différentes. Parmi eux du Moderna, et son QR code finalement photogénique.

Paul Gonez et son oeuvre réalisé avec des flacons de vaccins covid

Paul Gonez est plutôt habitué aux sculptures monumentales, comme celle qui trône sur la RN57 entre Besançon et Pontarlier au rond-point d’Etalans dans le Doubs. Ces doses de vaccins, pourraient-elles donner vie à une œuvre de plus grande envergure ? L’artiste ne dit pas non. “Pourquoi pas, ça peut arriver au niveau d’une commande d’Etat” estime Paul Gonez, 74 ans et vacciné !.

L'œuvre verticale est baptisée “Avènement”. Paul Gonez la voit comme porteuse d’une ère nouvelle. La sculpture sera exposée dans le hall de la polyclinique. Un clin d'œil artistique pour porter un nouveau regard sur ces longs mois de pandémie ? 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société art culture