Besançon : des mesures de la qualité de l'air effectuées au plus près de l'incendie de Planoise

© David Martin
© David Martin

Trois jours après l'incendie qui a ravagé le parking d'une galerie marchande, Planoise tente de surmonter cette épreuve. Pendant que des mesures de qualité de l'air sont effectuées, des habitants s'inquiètent d'un climat délétère dans le quartier que les événements de décembre ont mis en exergue. 

Par Fabienne Le Moing

Depuis 2013, aucune mesure permanente n'avait été faite dans le quartier de Planoise.
Les plus proches capteurs étant positionnés au dessus de la gare, c'est-à-dire à 4,5 km de l'incendie. 
Aujourd'hui a été installée dans le quartier de Planoise une cabine mobile de mesures de la qualité de l'air. Elle restera sur place deux semaines. Les mesures porteront sur la présence éventuelle de résidus d'hydrocarbure, de métal, de plastique ou de gomme. Les composants d'une voiture. Mais l'incendie est loin maintenant. Trois jours après le feu, que reste-t-il dans l'atmosphère ? Les résultats seront consultables sur le site Atmo Bourgogne-Franche-Comté.

En parallèle, une affichette a été apposée sur la porte de la galerie marchande par l'association "Miroirs de femmes, reflets du monde". Le but de cette initiative est d'alerter sur les difficultés rencontrées par les habitants du quartier et de rétablir un climat de tranquillité et de sérénité dans le respect du "vivre ensemble".
 
Incendie criminel de la fourrière de Planoise : mesures au plus près de la qualité de l'air
Un reportage de Thierry Chauffour, David Martin, Rémy Bolard et Amélie Goiffon. Avec en interview : Anaïs Detournay ATMO-BFC et Tania Nikolov : association "Miroirs de femmes reflets du monde".

 

Sur le même sujet

Les + Lus