Besançon : de nouveaux coups de feu ont été tirés dans le quartier de Planoise

Vers 16h15 ce mercredi 11 mars, des coups de feu ont été tirés à Planoise à Besançon, plus précisèment rue de Fribourg, à une centaine de mètres de la fourrière municipale qui a été incendiée le 31 décembre 2019. Les enquêteurs sont sur place. Les CRS bloquent le quartier.

Une dizaine de coups de feu ont été tirés dans le quartier de Planoise ce mercredi 11 mars.
Une dizaine de coups de feu ont été tirés dans le quartier de Planoise ce mercredi 11 mars. © Emmanuel Rivallain - France 3 Franche-Comté

Des tirs, encore des tirs à Planoise. Ce mercredi 11 mars vers 16h15, des tirs ont été entendus à Planoise rue de Fribourg, là où deux jeunes garçons, âgés de 13 et 17 ans, avaient été blessés le 26 février.

Les tirs se sont produits à une centaine de mètres à peine de la fourrière municipale qui a été incendiée le 31 décembre 2019. La police et les enquêteurs sont actuellement sur place pour effectuer les premières investigations. Une dizaine de douilles ont déjà été retrouvées sur place. Des cars de CRS bloquent également le quartier. 

Selon nos informations, il n'y a pas de victime ni de blessé. 

Ces coups de feu interviennent trois jours après la mise en examen d'un invidu, le 4e homme qui était encore recherché pour l'incendie de la fourrière où plus de 150 voitures ont brûlé.
Dimanche 8 mars vers 21h30, un homme de 23 ans a été tué par balles avenue Siffert par un ou des tireurs qui pourchassaient le véhicule. Cette fusillade mortelle va rejoindre le bureau du juge d'instruction chargé d'enquêter sur les multiples tirs que connait le quartier de Planoise depuis la fin novembre 2019. 
 
Depuis le mois de novembre 2019, le quartier de Planoise est touché par différentes fusillades qui ont parfois tourné au drame.
Depuis le mois de novembre 2019, le quartier de Planoise est touché par différentes fusillades qui ont parfois tourné au drame. © Emmanuelle Rivallain - France 3 Franche-Comté

Ce quartier de Planoise connaît de nombreuses violences depuis plusieurs mois sur fonds de trafics de stupéfiants : violences, échanges de coups de feu, incendies de voitures se sont multipliés. Une compagnie de CRS a même été déployée dans ce quartier pour tenter de le sécuriser fin décembre.

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et candidat en position non éligible sur une liste aux élections municipales, a publié dans l'après-midi une réaction à ces nouveaux tirs : « Ce nouvel épisode de la guerre des territoires, que se livrent sur Planoise, des gangs liés au grand banditisme, est inacceptable.Je demande à Monsieur le Préfet de solliciter les renforts en hommes et matériels qui permettront de faire cesser ces actes, qui mettent en danger la vie des habitants et des usagers du quartier. Un remarquable travail a été fait jusqu’à présent par la Police et par la Justice. Il a abouti à de nombreuses interpellations. Je les en félicite, mais force est de constater qu’il faut encore renforcer l’effort et mettre tous les moyens pour atteindre un seul et unique objectif : restaurer la sécurité et le calme à Planoise. »
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers