Besançon : "On pense à des tirs de Kalachnikov", deux hommes blessés par des tirs à l'arme lourde sur un parking

Sur le parking de la Malcombe, à Besançon (Doubs) deux personnes ont été blessées dans la nuit de samedi à dimanche 11 juin par des tirs à l'arme lourde.

Deux personnes, deux jeunes hommes déjà connus des services de police ont été touchées par des tirs à l'arme lourde de "type Kalachnikov". Les faits se seraient déroulés aux alentours de 4 heures du matin, sur le parking du complexe sportif de la Malcombe à Besançon. "On pense à des tirs à l'arme longue automatique type Kalachnikov" a expliqué un policier.

L'une des victimes s'est présentée d'elle-même au centre hospitalier universitaire situé à proximité pour s'y faire soigner, tandis que la seconde victime s'est rendue chez un particulier qui a prévenu la police, avant d'être conduit à l'hôpital pour y recevoir des soins médicaux.

Certains habitants résidant dans des immeubles de Planoise affirment avoir entendu les coups de feu et ont également évoqué des "balles perdues".

"Nous avons besoin de vérifier les dires de ces habitants et les investigations ne font que commencer. Heureusement, les blessures des victimes ne sont pas trop graves et leur pronostic vital n'était pas engagé", a ajouté une source policière.

L'un des jeunes majeurs devait être entendu par la direction territoriale de la police judiciaire. Une enquête de flagrance pour tentative d'homicide a été ouverte par le parquet de Besançon.

S'agit-il d'un nouveau règlement de compte entre bandes rivales ? Le quartier Planoise, situé non loin du parking de la Malcombe, est le théâtre de plusieurs affrontements violents ces dernières années sur fond de trafic de stupéfiants.

Avec AFP

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité