Besançon : l'électricité coupée dans un campement de gens du voyage

© Fabienne le Moing
© Fabienne le Moing

Depuis plusieurs jours, une communauté des gens du voyage occupe un terrain à Besançon en face des 408 contre l'avis de la mairie. Hier l'électricité leur a été coupée. La mesure fait polémique.

Par Claire Schaffner

Une trentaine de familles avec enfants d'une communauté évangélique s'est installée sur un terrain vague en face des 408 à Besançon. Pour avoir de l'électricité, les familles se sont raccordées à un transformateur EDF. 

La police nationale et la municipalité ont coupé cet accès jeudi 9 novembre. Benoît Desferet, commissaire de Besançon, explique que "les branchements sauvages d'électricité généraient de gros problèmes de flux de circulation tant au niveau des tramways qu'au niveau de la sécurité routière."

Rémy Vienot, président de "Espoir et fraternité tsiganes de Franche-Comté", est indigné : "En 8 ans, depuis que je milite, c'est la première fois que je vois un acte aussi violent. Parce que c'est une violence de couper l'électricité à des familles avec enfants ! C'est immonde."

D'après la loi "égalité et citoyenneté" du 27 janvier 2017, la trêve hivernale s'applique aussi aux gens du voyage sauf quand le terrain est occupé illégalement comme c'est le cas ici.

Ce vendredi matin, les familles étaient à nouveau branchées au même transformateur.

Besançon : la police coupe l'électricité d'un campement de gens du voyage
Depuis plusieurs jours, une communauté des gens du voyage à Besançon occupe un terrain à Besançon en face des 408 contre l'avis de la mairie. Hier l'électricité leur a été coupée. En pleine trève hivernale, la mesure fait débat. - France 3 Franche-Comté - Interviews de Rémy Vienot, président de l

 

Sur le même sujet

Yonne : le gouvernement promet de maintenir le 15 et un hélicoptère

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne