Besançon : une prime pour les agents municipaux en première ligne face à l'épidémie du coronavirus

Publié le

Une prime exceptionnelle doit être distribuée aux agents de terrain qui ont continué de travailler pendant la crise du coronavirus Covid-19, à Besançon. Une mesure votée à l'unanimité par la Ville.

La ville de Besançon a décidé de remercier ses agents qui ont continué de travailler pendant la crise du coronavirus Covid-19. Une prime exceptionnelle pour les agents mobilisés pendant le confinement a été votée à l'unanimité lors du dernier Conseil municipal.

Cette aide concerne l'ensemble du personnel municipal mobilisé sur le terrain. Le niveau de la prime est fixé au montant maximum autorisé par la loi pour le personnel mobilisé en présentiel. Soit 1 000 euros, "avec un calcul du montant de l'attribution individuelle en fonction du taux de mobilisation de chaque agent pour la contribution aux plans de continuité d'activité", précise le dernier compte-rendu du conseil municipal en date du 8 juin.

 

D'autres initiatives ailleurs en France

La ville de Besançon a souhaité ainsi valoriser ceux qui ont continué à travailler, malgré les risques de contamination. Une seconde prime a également été votée à l'unanimité. Il s'agit cette fois-ci d'une rémunération de 300 euros supplémentaires pour le personnel mobilisé en télétravail. Mais "à la condition que cette mobilisation ait généré un surcroît significatif de travail".

D'autres villes en France ont décidé de faire un geste pour leurs agents municipaux. La ville de Paris a accordé une revalorisation salariale à son personnel. Eboueurs, agents de la sécurité, acteurs sociaux, personnel de la direction des affaires scolaires qui accueillent les enfants des personnes soignants... Tous ont reçu une prime de 35 euros nette par jour pendant le confinement. Soit 700 € à la fin du mois. Une prime rétroactive, comme l'avait précisé dans un premier temps le journal Le Parisien.