Besançon : le prix du bus grimpe en flèche pour les scolaires à la rentrée

En septembre, Diabolo, l'abonnement réservé aux  scolaires va coûter plus cher. Il passe de 9.30 euros à 15 euros s'il est mensuel, de 102 à 165 euros s'il est annuel.

Par Aline Bilinski

Nul doute que les parents vont faire grise mine en septembre. Si leurs enfants ont l'habitude de prendre les bus du réseau urbain pour aller à l'école, au collège ou au lycée, ils vont devoir payer plus chers les abonnements, qu'ils soient mensuels ou à l'année. La Communauté d'Agglomération du Grand Besançon a en effet voté une augmentation de plus de 60% des tarifs à la rentrée.

Des arguments déjà contestés

La CAGB dédramatise, invoquant la hausse des prix du carburant et les atrifs jusq'alors en dessous de la moyenne nationale. Elle explique que ces hausses lui permettront  d'alléger la note du forfait annuel qu'elle paye à Ginko, filiale du groupe Véolia-Transdev dans le cadre d'une convention de délégation de service public.

Premier à monter au créneau :  Philippe Gonon. Le conseiller communautaire Modem dénonce "une hausse d'autant plus injuste qu'elle va frapper les familles les plus modestes puisque tous les enfants de la CAGB payent le même prix".

DMCloud:475
Hausse du prix des abonnements scolaires Ginko
Jean-Claude Roy, vice-président en charge des transports au grand Besançon, justifie la décision

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus