“C’est quoi cette explosion, ce boum ?” : entendu de Besançon, à Dijon, un avion Mirage 2000-5 a franchi le mur du son

Publié le Mis à jour le

Vers 13h30, ce jeudi 12 mai, vous êtes nombreux à avoir entendu cet énorme bruit et à avoir relayé votre inquiétude sur les réseaux sociaux. Le phénomène qui s’est produit est celui d’un avion qui franchit le mur du son. Explications.

Un bruit sourd. Les vitres qui tremblent suite à la détonation. Avec humour ou parfois crainte, certains ont pensé à une attaque de Vladimir Poutine. De Besançon, Dijon, Baume-les-Dames, Marnay, Saint-Vit dans le Doubs, vous avez été surpris par ce bruit inhabituel.

Nous l’avons entendu juste avant d’écrire cet article. C’était un gros boum, il n’a duré qu’une seconde environ ! Pas celui d’un grondement de tonnerre. Comme si quelque chose venait de frapper le sol. “Le sol a vibré, l’immeuble a tremblé” racontent des internautes à Besançon où le phénomène a été particulièrement entendu. Les pompiers du Doubs confirment qu'aucun incident, accident, explosion au sol ne s'est produite.

Un mirage 2000-5 à l'entraînement a provoqué cet énorme bruit

Les avions qui franchissent 1224 km/h (Mach 1) peuvent provoquer ce phénomène de "boum". C'est un appareil de la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains qui a provoqué la détonation. Un Mirage 2000-5 de permanence qui a au quotidien pour mission de venir en aide à un aéronef en difficulté.

Les avions de chasse utilisent des axes ou couloirs supersoniques autorisés pour voler à haute vitesse. "Franchir le mur du son, cela arrive de moins en moins souvent. Il y a une trentaine d'années, c'était le cas tous les jours" précise la cellule communication de la BA116. La propagation de l'onde dépend des conditions atmosphériques.

Si les pilotes font tout pour éviter le mur du son, parfois le bang retentit. Et à bord, ils ne s'en rendent pas compte. 

Le Mirage 2000-5 peut voler jusqu'à Mach 2 soit 2469,6 km/h ! 

C’est quoi le mur du son ou bang supersonique ?

Vos cours de physique remontent à loin. Les avions, c’est pas votre rayon ?


Comme l’explique très bien le site espace sciences pour les enfants, le son se déplace dans l’air, à environ 340 mètres par seconde, soit 1 200 kilomètres à l’heure. Quand un avion vole, il comprime l’air autour de lui. L’avion fait aussi du bruit : il émet des ondes sonores. Mais quand il atteint la vitesse du son, il traverse cet air tellement comprimé qu’il se produit une onde de choc ! Tant que l’avion fonce à 1 200 km/h au moins, il fait un grand « bang » supersonique : nous l’entendons quand il passe. Et comme l’avion va plus vite que le son… il n’est plus là où on l’entend.

En 1947, l’Américain Charles Yeager a franchi pour la première fois le mur du son.

Depuis l'arrêt de l'avion de ligne Concorde en 2003, seuls des avions militaires atteignent des vitesses supersoniques. Et provoquent cette forte détonation.