Carte scolaire : opération collèges morts dans plusieurs établissements du Doubs

Ce mardi 16 mars, enseignants, parents et personnels se mobilisent contre la fermeture de plusieurs classes de collèges dans le département du Doubs. Ils dénoncent un manque de moyens, qui aura des conséquences selon eux sur l’enseignement.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Une classe en moins à la rentrée, collège mort à Roulans 

“Chaque année, la rentrée scolaire est de plus en plus tendue avec des moyens qui diminuent (suppression de classes) et des effectifs par classe qui explosent, mettant en péril le bon apprentissage des enfants et les conditions d'enseignement des professeurs” explique une maman. Pour 8 élèves en moins, le collège Aigremont de Roulans s’apprête à perdre une classe à la rentrée 2021. Conséquences : des classes de 6e, 5e, 4e avec 29 à 30 élèves par classe.  Pour l’équipe enseignante, le suivi individuel des élèves sera ainsi moins performant, les projets pédagogiques moins nombreux. Le risque est de voir aussi des enseignants compléter le service sur plusieurs établissements.

Dans ce collège de Roulans, 6 classes ont été supprimées dans l’établissement depuis 2014, indiquent les enseignants. Un ras-le-bol. 

Une action aussi au collège Proudhon à Besançon

Les professeurs, et personnels du collège Proudhon de Besançon se mettent en grève également ce mardi 16 mars 2021. “Cela fait plusieurs années que les budgets attribués au collège Proudhon diminuent alors que les effectifs et besoins ne cessent de s'accroître. Les difficultés sociales et le décrochage scolaire se sont accentués et cette année de crise sanitaire que nous venons de traverser n’arrange rien” expliquent les personnels.

“Nous allons également être obligés de fermer deux classes augmentant ainsi sensiblement le nombre d’élèves par classe (30 élèves par classe en 4ème)” ajoutent-il. Selon eux, cette mesure est liée à un nouveau système de calcul de l’IDS (Indice de Difficulté Scolaire) qui permet de classer les établissements et de leur attribuer des moyens en conséquence. “Ce nouveau calcul de l’IDS est biaisé et n’a pour autre objectif que de faire des économies au détriment de nos élèves” dénoncent-ils.

Le collège des Clairs Soleils lui aussi a rejoint le mouvement

Cet indice de difficulté scolaire mobilisera aussi les enseignants d’un autre collège de Besançon. Le collectif Clairs Soleils pointe du doigt ce nouveau mode de calcul. “Nos classes sont surchargées avec des prévisions de 30 élèves pour nos classes de troisième l’année prochaine” dénonce le collectif.

Les collèges Stendhal à Besançon, Claude Girard à Châtillon-le-Duc seront également touchés par cette journée d'action. Ils se disent frappés eux aussi par la diminution des moyens accordés. A Chatillon-le-Duc, une classe de 6ème doit fermer à la prochaine, “les effectifs seront surchargés, à tous les niveaux, ce qui est un non-sens en période de crise sanitaire” dénoncent les personnels..

Les personnels des collèges mobilisés doivent se rassembler ce mardi 16 mars devant le Rectorat à Besançon aux alentours de 14 heures.