Impliqué dans la série de tirs à Planoise, un fugitif bisontin de 28 ans interpellé à Barcelone

L’individu était recherché par deux mandats d’arrêt européens. Il a été interpellé samedi 28 février dans un hôtel luxueux de Barcelone en Espagne.

Le fugitif a été arrêté dans un hôtel de Barcelone en Espagne.
Le fugitif a été arrêté dans un hôtel de Barcelone en Espagne. © Capture Twitter Police National Espagne

"Un dangereux fugitif condamné en France a été arrêté dans un hôtel de Barcelone" indique le compte Twitter de la police sur place . "Cet homme a dirigé une organisation criminelle et, selon les autorités françaises, a ordonné et participé à des règlements de comptes" complète le tweet de la police espagnole. L'arrestation remonterait à une dizaine de jours, les images ont été dévoilées seulement ces dernières heures.

Sur les images, on voit un homme et une femme attendrent tranquillement un ascenseur. Les policiers arrivent, l'homme n'est pas surpris et se fait arrêter très rapidement, sans geste de rebellion. L'individu, fin et grand est conduit ensuite menotté dans les locaux de la police espagnole. Sa compagne a également été arrêtée pour détention de faux document.

Un homme au lourd casier judiciaire

Le procureur de la République Etienne Manteaux a précisé dans une conférence de presse ce jeudi 11 mars le profil du fugitif. Un homme au lourd casier judiciaire.  

Il s’agit d’un individu de 28 ans, qui avait été condamné à trois de prison pour des faits de violence aggravée en octobre 2017 à Besançon à la sortie d'une discothèque. Une altercation puis des tirs avaient éclaté. 

L’homme ne s’était pas présenté à son procès. Il avait par deux fois fin 2018, et fin 2019 tenter d'échapper aux policiers à ses trousses, en tentant de leur foncer dessus en voiture. Il était donc recherché également pour tentative d’homicide sur ces policiers bisontins. 

Mais l’homme a aussi manifestement pris une part active dans la série de tirs survenus dans le quartier de Planoise entre novembre 2019 et mars 2020. 16 coups de feu dans le quartier. Les tirs surviennent lors de règlements de compte entre deux bandes rivales de trafiquants de stupéfiants, deux bandes, rue de Picardie et rue de de Fribourg s’opposent, terrorisant le quartier. Le suspect faisait partie de la tête du réseau a précisé le Procureur de la République. 

“Cette interpellation sur le sol espagnol de cette personne est un signal très fort envoyé par la justice aux personnes en fuite dans ce genre de dossier” a déclaré le Procureur. Des policiers français ont fait le déplacement à Barcelone où l’homme avait été localisé à l’issue d'investigations menées sur des proches. “Ce fut un gros travail sur plusieurs mois, l’objectif était de l’interpeller dans les meilleures conditions possibles, sa base de repli, c’était l’Espagne” a ajouté le commandant de police Patrick Le Barre, en charge de la police judiciaire de Besançon.

Sur les règlements de compte entre trafiquants à Besançon, 52 personnes ont déjà été mises en examen, 25 placées sous mandat de dépôt. Le procureur espère un procès d’ici fin 2021. Le Bisontin interpellé il y a quelques jours en Espagne devrait être extradé.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société espagne international