• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Cinéma : Ophélie Bau, ex Miss Besançon, nouvelle muse du réalisateur Abdellatif Kechiche

Shain Boumedine et Ophelie Bau, personnages du film "Mektoub my love : canto uno". / © TIZIANA FABI / AFP
Shain Boumedine et Ophelie Bau, personnages du film "Mektoub my love : canto uno". / © TIZIANA FABI / AFP

La presse nationale s'intéresse de près à Ophélie Bau, Franc-Comtoise devenue la chouchoute du réalisateur Abdellatif Kechiche, notamment connu pour son film "La Vie d'Adèle". Ophélie Bau est l'un des personnages principaux de "Mektoub, my love : canto uno", dernier film de Kechiche. Détails. 

Par Sarah Rebouh

Après le magazine Gala, c'est dans Le Parisien qu'on retrouve le visage de la jeune actrice originaire de Besançon, Ophélie Bau. Le réalisateur, doublement césarisé (L’Esquive en 2005 et La graine et le mulet en 2008) et Palme d’or à Cannes en 2013 (La vie d’Adèle) Abdellatif Kechiche a choisi de propulser la jeune franc-comtoise sur le devant de la scène dans son sixième long-métrage. Au-delà de son interprétation exemplaire et de son jeu d'actrice aiguisé, c'est son physique qui semble accentuer l'intérêt des critiques de cinéma. 

"Il y a son naturel stupéfiant. Son sourire solaire. Et, osons l’écrire, ses fesses. Dans « Mektoub, my love : canto uno », la dernière merveille d’Abdellatif Kechiche, Ophélie Bau est filmée sous toutes les coutures" écrivent nos confrères du Parisien qui publient un article intitulé "Qui est Ophélie Bau, la nouvelle bombe d’Abdellatif Kechiche ?".


Ophélie Bau est âgée de 25 ans. Originaire de Besançon, fille d’un père avocat et d’une mère au foyer, la jeune femme a été élue Miss Besançon en 2014.

"J’ai fait ce film en connais­sance de cause"


La jeune femme a dû se déshabiller pour les besoins du film de Kechiche mais elle assure que cela ne lui a posé aucun problème. Elle a d'ailleurs "adoré" le tournage avec le réalisateur parfois critiqué pour ses méthodes de travail. "Pour une fois qu’on ne filmait pas quelqu’un de très mince !" a-t-elle confié au Parisien. "J’ai fait ce film en connais­sance de cause, c’est même un choix déli­béré que j’ai fait. Ce n’est pas main­te­nant que je découvre qu’il s’agis­sait d’être nu, ou sexy, ou que sais-je" a-t-elle également expliqué à Gala.

Un film sur le désir


Librement inspiré du livre "La Blessure, la vraie", de François Bégaudeau « Mektoub, my love : canto uno » n'en finit plus d'attirer les compliments. Le film raconte l'éveil des sens et la volupté des corps à travers une bande de jeunes : Tony, Amin, Ophélie, Charlotte et Camélia. La scène se déroule en été, durant les vacances, et fait la part belle à la séduction et la sensualité. Les critiques sont unanimes. Abdellatif Kechiche signe un énième chef-d'oeuvre, déroulant à Ophélie Bau un véritable tapis rouge sur la suite de sa carrière dans le cinéma. 


Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus