Coupe du monde de cyclo-cross : "Sous la pluie, ou la neige", Besançon accueille les meilleurs mondiaux ce dimanche 28 novembre à la Malcombe

Publié le
Écrit par Aurore Briffod
L'élite mondiale du cyclocross se retrouve ce weekend à Besançon pour la 8e manche de la Coupe du monde.
L'élite mondiale du cyclocross se retrouve ce weekend à Besançon pour la 8e manche de la Coupe du monde. © DAVID STOCKMAN / MAXPPP

La 8e manche de la Coupe du monde de cyclo-cross est organisée dans le Doubs, ce dimanche 28 novembre, sur le site du complexe sportif Michel Vautrot à Besançon. Les meilleurs coureurs de la discipline vont s’affronter sur un circuit qui s’annonce spectaculaire.

L’Amicale Cycliste Bisontine est habituée quand il s’agit d’organiser des compétitions nationales mais c’est une grande première sur la scène internationale. Besançon accueille la 8e manche de la coupe du monde de cyclo-cross ce dimanche 28 novembre.

Une des deux seules étapes organisées en France avec Flamanville (Normandie). “Une grande fierté mais aussi un grand défi” pour l’organisateur. “Tout le monde y met du cœur, les bénévoles comme les services techniques.” Le but ? “Que les coureurs se rappellent de cette course à Besançon” annonce Pascal Orlandi.

Pluie et neige au rendez-vous

À quelques jours de la compétition, “le circuit est complètement dessiné et utilisable”, explique le club organisateur. Un parcours “sec et rapide” mais qui ne devrait pas le rester très longtemps. “Au vu de la météo annoncée (pluie voire neige), le circuit risque d’être très exigeant. Ici, à la Malcombe, le terrain est réputé pour être gorgé d’eau.” Un temps idéal donc. “Pour un beau spectacle, il faut de la pluie” dit Pascal Orlandi.

Il faut s’attendre à des glissades et à des parties d’équilibristes

Pascal Orlandi, président de l'AC Bisontine

Le public devrait être au rendez-vous. 2 000 billets ont déjà été vendus en ligne et ce sont, au total, plus de 4 000 spectateurs qui sont attendus ce dimanche. Il est important de préciser que le pass sanitaire est obligatoire pour assister à la compétition. 

Du beau monde sur la ligne de départ 

Sur le plan sportif, cette huitième manche de la Coupe du monde est importante car “nous arrivons à un moment de la saison où une bascule peut s’opérer en fonction du pic de forme de chaque coureur”, selon le président de l’AC Bisontine. 

Chez les hommes, le leader de la coupe du monde; le Belge Eli Iserbyt sera présent, tout comme ses concurrents directs. Seules les deux stars de la discipline, les Belges Wout Van Aert et Mathieu Van der Poel, ne seront pas de la partie. Presque une bonne nouvelle pour Pascal Orlandi : “Bien sûr qu’on aurait aimé les voir mais ils auraient écrasé la concurrence. Il y aura sûrement plus de spectacle sans eux, c’est paradoxal.” 

Du côté des élites femmes, “tout le gratin mondial est là, toutes celles qui sont bien placées pour le classement général de la coupe du monde vont s’affronter.” À noter, le retour à la maison de la Bisontine Caroline Mani. 

Au programme 

Avant les courses élites, deux courses internationales juniors sont organisées dans la matinée de ce dimanche 28 novembre. 

  • Juniors Hommes : 9h30
  • Juniors Femmes : 10h30

En début d’après-midi, ce sera ensuite au tour des catégories élites. 

  • Elite Femmes : 13h40
  • Elite Hommes : 15h05

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.