Coronavirus : une équipe de médecins du CHU de Besançon fait un lien entre covid-19 et embolie pulmonaire

Pr Eric Delabrousse devant le scanner utilisé pour les examens du Covid-19 / © EDLB
Pr Eric Delabrousse devant le scanner utilisé pour les examens du Covid-19 / © EDLB

L'information peut se révéler capitale pour la survie d'un nombre conséquent de patients atteints du Covid-19: l'équipe de radiologie du CHU de Besançon a publié hier un article dans la revue internationale RADIOLOGY établissant pour la première fois un lien entre embolie pulmonaire et Covid-19.

Par Catherine Schulbaum

Jusque là, quand un patient atteint du Covid-19 présentait des difficultés respiratoires, on lui faisait passer un scanner thoracique.
Il s'agit d'un scanner sans injection de produits de contraste qui ne permet pas de déceler une embolie pulmonaire.
Or, on ne comprenait pas pourquoi certains malades ayant un faible pourcentage d'alvéoles pulmonaires atteintes par le Covid19 c nécessitaient une ventilation mécanique. La réponse proposée par l'équipe du Professeur Eric Delabrousse au CHU de Besançon est qu'ils souffraient d'une embolie pulmonaire associée au Covid-19.

Etudes sur cent patients

L’objectif de l'étude était d’évaluer l'intérêt de la réalisation d’un angioscanner pulmonaire - un scanner qui utilise une injection de produit de contraste - chez tous les patients atteints de COVID-19 présentant des signes de pneumonie, notamment pour détecter une embolie pulmonaire associée. Elle a été menée du 16 mars au 4 avril sur cent patients explorés par angioscanner pulmonaire. Vingt trois présentaient une embolie pulmonaire, c'est à dire près d'un sur quatre.
"Là où on croyait au départ à la migrationde gros caillots en provenance des veines des jambes, on notait des emboles trés périphériques et diffus,probablement secondaires à une inflammation pulmonaire majeure", précise le Professeur Delabrousse.
Une constatation qui a conduit les médecins à débuter cez ces patients un traitement par anti-coagulants pour fluidifier le sang et éviter la formation de ces caillaux intra- pulmonaires.

Recommandation mondiale

"Le diagnostic d'embolie pulmonaire chez les patients COVID-19 est impératif et impose la réalisation d'un angioscanner pulmonaire au lieu du scanner thoracique sans injection actuellement recommandé" conclut l'équipe du CHU.
Une recommandation qui, selon elle, devrait s'imposer à tous. A l'hôpital de Besançon, depuis la fin de l'étude, tous les patients présentant des symptômes respiratoires bénéficient d' un angioscanner et tous les malades Covid-19 admis en réanimation sont sous traitement  anti-coagulant. "Un vrai virage dans la prise en charge des patients covid19 à l'échelle mondiale", dit le Pr Delabrousse.






 

Sur le même sujet

Les + Lus