Covid-19 : dans le Doubs le port du masque devient obligatoire pour tous les rassemblements de plus de 10 personnes

Publié le Mis à jour le

Pour enrayer la hausse du nombre de cas de Covid-19, la maire de Besançon Anne Vignot a signé un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque sur les marchés de la ville. Dans le Doubs, le masque s'impose pour tous les rassemblements de plus de 10 personnes.  

Mardi 11 août, le chef du gouvernement, Jean Castex, avait expliqué avoir demandé aux préfets et aux élus locaux d’"étendre le plus possible l’obligation du port du masque dans les espaces publics" pour lutter contre la reprise de l'épidémie de Covid-19 sur le territoire. Une consigne qui a été entendue du côté de Besançon et plus généralement dans le Doubs. 

La maire de Besançon nous a annoncé au cours d'une interview téléphonique, mercredi 12 août, qu'elle avait signé un arrêté le matin même pour réimposer le port du masque sur les marchés de la commune. "J'ai observé une grande diversité du port du masque sur les marchés dans lesquels je me suis baladé. On a des publics qui réagissent de manière très différente. Par exemple, je vois des quadragénaires qui sont hostiles au port du masque et argumentent comme s'ils étaient eux-mêmes épidémiologistes", confie t-elle. 

Un peu plus tard dans la journée, le préfet du Doubs Joël Mathurin a décidé de rendre le port du masque obligatoire sur l’ensemble du département, à compter du samedi 15 août à 08h00 et jusqu’au lundi 14 septembre 2020 08h00, pour les personnes de 11 ans et plus, dans tout rassemblement ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert mettant en présence de manière simultanée plus de 10 personnes. "La campagne de dépistage du virus Covid-19 organisée dans le Doubs démontre une vulnérabilité du département avec une reprise latente de l’épidémie et rend nécessaire l’édiction de nouvelles mesures de prévention à l’échelle de son territoire", souligne en effet la préfecture dans un communiqué.


Pas de décision concernant le port du masque dans les rues

À Besançon, la maire écologiste réfléchit également à étendre le port du masque à titre individuel dans certaines zones de la ville. "Nous avons réfléchi avec monsieur le préfet aux quartiers ou aux lieux qui pourraient être concernés", pointe Anne Vignot. Mais aucune décision n'a encore été actée après une réunion entre la mairie et la préfecture il y a une dizaine de jours. "Je me suis baladé avec monsieur le préfet dans les rues de Besançon un soir et on a constaté combien certaines personnes suivaient les règles sanitaires, quand d'autres étaient bien plus hostiles. Il faut que le grand public prenne la mesure de cette obligation pour qu'on ne se retrouve pas dans une situation impossible qui conduirait à une crise économique et sociale", conclut Anne Vignot.