Covid-19 Besançon : le coup de gueule de Dominique Roy, président de la CCI "Soyez responsables, merde !"

Dominique Roy est un homme modéré, qui mesure ses propos mais pas en ce moment : le président de la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) du Doubs et du CESE (Conseil Economique, Social et environnemental), exhorte les consommateurs à respecter le protocole sanitaire.
Dominique Roy, président de la CCI du Doubs, était l'invité du journal du 18 novembre 2020
Dominique Roy, président de la CCI du Doubs, était l'invité du journal du 18 novembre 2020 © France Télévisions
Dominique Roy a fait un tour en ville samedi 5 décembre et ce qu'il a vu l'a profondément énervé : des gens qui ne mettent pas le masque, ou mal, qui ne respectent pas les gestes barrières ou encore qui s'agglutinent dans les magasins.

Sur sa page Facebook, il s'est fendu d'un texte appelant les uns et les autres à la responsabilisation. Son titre est explicite : "Coup de gueule !!!Soyez responsables... Merde !!!" Ce message a au moins le mérite d'être clair !
Il regrette un "relâchement général" dans les rues commerçantes du centre-ville de Besançon. "Toutes les conditions du retour d'une 3ème vague sont réunies avec leur cortège de restrictions à venir et chacun se plaindra, accablant les pouvoirs publics de privation de liberté." Et il poursuit : "Nos soignants n'attendent pas vos applaudissements mais la responsabilité de chacune et chacun... pour éviter les arrivées en masse en réanimation et l'engorgement de nos hôpitaux."

C'est peu dire que ce texte a engendré de nombreuses réactions sur Facebook. Le président de la CCI du Doubs et du CESE de Bourgogne - Franche-Comté s'en réjouit : "Il a suscité un débat et au moins déjà c'est positif. J'aime susciter le débat. Fermer autoritairement des établissements, c'est con ! Dans certains restaurants, on ne se fera pas contaminer mais dans d'autres, si. Ce devrait être aux préfets de prendre les décisions, en fonction des réalités du terrain. Mais, en même temps, je demande que les règles soient respectées. C'est évident : je m'adresse aux consommateurs en leur disant de respecter un minimum les gestes barrières, le gel, les distances de sécurité. Il y en a marre ! C'est ceux-là qui vont se plaindre d'atteintes aux libertés. Et qui y voient une sorte de complot, une manipulation politique... Non, faisons preuve de bon sens."

Dans les commentaires de Facebook, il a plutôt été compris par une grande majorité des internautes qui, eux aussi, font le même constat de relâchement... D'autres mettent en avant leur liberté. Vous y ajoutez quelques noms d'oiseau et un peu de complotisme aussi...  
Juste un slogan qui résume bien les soutiens reçus par Dominique Roy : "Il ne s'agit pas d'une obéissance aveugle mais d'un effort solidaire !"
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société consommation économie