Cyclisme : les coulisses du pôle performance de la Groupama-FDJ à Besançon

Publié le
Écrit par Emilien Diaz avec AFP et Jérémy Chevreuil
Enzo Paleni, coureur de la Conti de la Groupama-FDJ
Enzo Paleni, coureur de la Conti de la Groupama-FDJ © Denis Colle - France Télévisions

À Besançon, l'équipe cycliste de la Groupama-FDJ a installé depuis trois ans son centre de recherche de la performance. Les locaux sont aussi ceux où vivent les 13 jeunes de l'équipe réserve de la Conti. Découverte de ce haut lieu du cyclisme franc-comtois qui prépare les champions de demain.

C’est un outil unique en France, à la pointe de la technologie. Depuis trois ans, l’équipe cycliste Groupama-FDJ a installé son centre de recherche de la performance à Besançon, terre de vélo, qui a vu passé entre autres les Thibaut Pinot, Morgan Kneisky ou Juliette Labous.

Dans ses locaux – qui hébergent aussi la Conti, l’équipe réserve de l’équipe World Tour – les installations sont optimisées pour aider les jeunes coureurs à performer. Enzo Paleni, 19 ans, fait justement partie des 13 coureurs de la Conti suivis au quotidien par Frédéric Grappe, directeur de la performance de l’équipe.

"Optimiser la performance"

"On est en confiance, car on sait qu'ici, on est mis dans les meilleurs dispositions, mentalement c'est une bonne chose" explique Enzo, en même temps qu’il enchaîne les efforts, penché sur son vélo relié à un écran, avec une dizaine de diodes placées sur ses articulations par-dessus sa tenue bleue, blanche et rouge.

Car dans ce centre ultra-moderne sorti de terre en 2019, tout est calculé, millimétré pour que les coureurs de la Groupama-FDJ soient les plus performants possible en course. Un laboratoire flambant neuf avec un atelier aérodynamique, un autre où trône un mannequin moulé pour Thibaut Pinot, ou encore un atelier 3D permettant de travailler les descentes avec un casque VR, rien n’est laissé au hasard.

"Le sport de haut niveau a besoin d'être dans cette démarche de recherche et développement" reconnaît Frédéric Grappe, "Nous avons ici un modèle de fonctionnement très performant qui permet de faire avancer l'équipe et lui apporte une puissance de feu sur plusieurs thématiques".

"Gagner des secondes en course"

Position, textiles, mental, nutrition… des thématiques variées donc, et des petits détails qui, optimisés au quotidien, peuvent faire gagner aux coureurs de précieuses secondes dans le peloton. Aujourd’hui, sur le circuit World Tour, le travail des ingénieurs et des chercheurs en amont est tout aussi important que l’entraînement des cyclistes. Movistar, Jumbo Visma ou encore Ineos sont des équipes qui travaillent aussi beaucoup sur l’optimisation de la performance pour obtenir les meilleurs résultats lors des grandes compétitions. 

A Besançon, la technologie joue aussi un rôle primordial dans le travail des entraîneurs, des mécaniciens ou encore du nutritionniste qui assurent le suivi quotidien et détaillé des coureurs de la Conti. Leurs très nombreuses "datas" - temps de course, données médicales, de récupération, de glycémie, de température... - sont "une mine d'or à exploiter", estime Olivier Mazenot, le nouveau "data scientist" de l'équipe Groupama-FDJ, qui développe des outils informatiques pour renforcer et faciliter le "suivi de l'évolution des coureurs".

Un travail d'équipe

Les coureurs : ils sont au centre des activités de recherche du pole performance, qui est mutualisé avec l'université de Franche-Comté. Membres de la Groupama-FDJ, étudiants et chercheurs travaillent de concert pour innover et optimiser la performance des sportifs, sous l'oeil expert de Frédéric Grappe, qui est aussi maître de conférences depuis 1998 à la Faculté des sports de Besançon.

"Le but, c'est de dénicher et de former des coureurs", explique l'un des entraîneurs, Joseph Berlin-Sémon. "Dans quelques années on devra remplacer tel ou tel coureur dans la World Tour, donc on cherche les profils qui correspondent, on les forme dans la Conti avant de les faire courir avec la World Tour". Qui sait, peut-être que le futur Thibaut Pinot se cache parmi les 13 coureurs retenus pour la saison 2022. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.