Dangereuses et très urticantes, ces deux chenilles sont de plus en plus présentes en Franche-Comté

La problématique des chenilles processionnaires existe en Franche-Comté depuis plus de 10 ans, mais s'est nettement intensifiée depuis 2022. Pour informer sur les bons gestes à adopter, une première journée régionale se tient à Dole (Jura) ce mardi 21 mai 2024.

Les chenilles processionnaires sont des insectes urticantes et potentiellement dangereuses pour notre santé et celle de nos animaux. Pour limiter leur propagation et les risques sanitaires associés, il est important de savoir les reconnaître pour signaler leur apparition. 

Comment les reconnaître ? 

Il existe deux types de chenilles processionnaires : celles du chêne et celles du pin.

  • Les processionnaires du chêne sont reconnaissables à leur "procession" en rond autour du tronc. Leur présence a été signalée sur le Territoire de Belfort, la Haute-Saône et le nord de la Côte-d'Or. Cette aire géographique aurait tendance à évoluer vers le sud-ouest. 
  • Les processionnaires du pin sont reconnaissables à leur "procession" en file indienne, les unes derrières les autres. Elles ont été signalées dans le Jura, la Côte-d'Or et la Nièvre, mais cette aire géographique évolue petit à petit vers le nord-est

Que faire en cas de présence de chenilles processionnaires ? 

Malgré leur présence en Bourgogne et en Franche-Comté depuis plus de 10 ans, il existe peu de données sur les chenilles processionnaires. Cela complique la lutte contre leur propagation et les connaissances quant à leur présence géographique réelle sur le territoire.

Si vous constatez leur présence dans votre jardin, il est important de le signaler à la mairie de votre commune et/ou sur l'application mobile Signalement Chenilles

En cas de doute, les informations pratiques pour les reconnaître sont accessibles sur le site internet de l'Observatoire des chenilles processionnaires. Il est également possible de leur envoyer des photos pour obtenir leur avis. 

Les mairies ont pour mission d'informer et de coordonner la lutte contre les chenilles processionnaires, mais en l'absence d'arrêté préfectoral, rien ne les oblige. 

Pourquoi sont-elles dangereuses ? 

Avant de se transformer en papillons, les chenilles processionnaires ont des poils très urticants, aussi bien pour l'Homme que pour les animaux. Il est donc préconisé de s'éloigner des arbres infestés et de ne pas toucher les chenilles et leur nid. En cas de contact, voici les bons gestes à adopter : 

  • En cas de signes d’urgence vitale (détresse respiratoire, troubles de la vision, réaction allergique grave…) : appelez le 15 ou le 112
  • En cas d’autres symptômes (rougeurs, démangeaisons, brûlures…) : appelez un centre antipoison ou consultez un médecin

Les principaux animaux victimes des chenilles processionnaires sont les chiens, les chats et les chevaux. En cas de contact ou d'ingestion, il est recommandé de contacter un vétérinaire le plus rapidement possible, car le pronostic vital de l'animal peut être engagé

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité