• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les diplômés de l'Ensmm très recherchés sur le marché de l'emploi

A peine sorti de l'école, Clément, 25 ans, a été embauché dans une manufacture horlogère. / © Laurent Brocard
A peine sorti de l'école, Clément, 25 ans, a été embauché dans une manufacture horlogère. / © Laurent Brocard

A l'heure des choix d'orientation pour l'année scolaire à venir, voici un exemple d'école qui se porte bien : Ecole Nationale supérieure de mécanique et des microtechniques de Besançon est une référence en matière d'école d'ingénieur et ses diplômés trouvent un emploi en moins d'un mois.

Par Claire Schaffner

Elle recrute ses étudiants au niveau Bac + 2. L'Ensmm, à Besançon, fait partie des 184 "grandes écoles" françaises. L'école nationale supérieure de mécanique et des microtechniques forme principalement pour le secteur des transports et l'horlogerie. Elle est très bien classée sur l'insertion de ses élèves ingénieurs et pour cause : il faut moins d'un mois aux jeunes diplômés pour trouver un emploi.

Les raisons de ce succès : des relations étroites entre l'école et les entreprises et de longues périodes de stage.

L'Ensmm a fourni son premier diplôme en 1902. Les élèves partent majoritairement vers l'industrie des transports mais aussi l'horlogerie. Nous avons rencontré deux élèves qui viennent de sortir de trois ans de fomation intense.

Les jeunes diplômés de l'ENSMM sur le marché de l'emploi
Elle recrute ses étudiants au niveau Bac + 2. L'Ensmm, à Besançon, est une référence en matière d'école d'ingénieur. L'école nationale supérieure de mécanique et des microtechniques forme principalement pour le secteur des transports et l'horlogerie. - France 3 Franche-Comté - Avec Clément Jollain, ingénieur; Cédric Dodane, directeur de la manufacture Dodane; Roain Jamault, directeur des études ENSMM; Nicolas Eymin, responsable RH. Equipe: Emmanuel Rivallain, Laurent Brocard et Claire Portalès.


Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus