DIRECT. Guerre de la drogue à Planoise : jusqu'à 10 ans de prison contre les membres du clan "Picardie" à Besançon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léa Gousset

Le procès de six membres du clan "Picardie", jugés pour un trafic de drogue particulièrement violent dans le quartier Planoise, s'est clôturé ce jeudi 23 mars. Le jugement a été rendu. Revivez l'ultime journée de ce procès dans cet article.

>> Vous souhaitez lire l'intégralité de ce compte-rendu dans l'ordre chronologique ? Rendez-vous en bas de cette page.  

Les peines prononcées sont les suivantes :

> 10 ans d'emprisonnement pour le chef présumé du clan "Picardie" Mohamed M., en fuite. Un mandat d'arrêt est prononcé à son encontre avec une interdiction de séjourner  en Bourgogne-Franche-Comté pendant 5 ans.

> 10 ans d'emprisonnement pour Melk G. avec interdiction de séjourner en Bourgogne-Franche-Comté et de porter une arme pendant 5 ans.

> 8 ans d’emprisonnement pour Elias B. avec interdiction de séjourner dans les départements du 25, 70 et 39 ainsi que de porter une arme pendant 5 ans.

> 7 ans d'emprisonnement pour Nadjib Z. avec interdiction de séjourner en Franche-Comté et de porter une arme pendant 5 ans.

> 5 ans d'emprisonnement pour Mamadouba T. avec interdiction de séjourner en Bourgogne-Franche-Comté et de porter une arme pendant 5 ans.

> 4 ans d'emprisonnement pour Samir O., actuellement en fuite, avec un mandat d’arrêt et une interdiction de séjour en Bourgogne-Franche-Comté et de port d'arme pendant 5 ans.

> 4 ans d'emprisonnement pour Samy K., actuellement en fuite, avec un mandat d'arrêt et une interdiction de séjour en Bourgogne-Franche-Comté et de port d'arme pendant 5 ans. 

> 3 ans d'emprisonnement pour Ousmane L., avec une interdiction de séjour en Bourgogne-Franche-Comté et de port d'arme pendant 5 ans.

> 1 an d'emprisonnement pour Bassir B.. Sa peine sera aménagée. Il écope également d'une interdiction de séjour dans le Doubs, Jura et Haute-Saône pendant 5 ans.

Les prévenus ont 10 jours pour faire appel de cette décision. Les années de détention provisoire déjà effectuées par cinq d'entre eux seront soustraites aux peines prononcées.

Pour rappel, la peine la plus lourde prononcée contre le clan de "La Tour", les dealeurs de la bande adverse sévissant sur Planoise, avait été également de 10 ans d'emprisonnement (relire notre article).

14h13 : les prévenus sont emmenés dans la salle. Le jugement va être annoncé.

9h15 : l'audience est suspendue. Le tribunal se retire pour délibérer. Cela peut durer plusieurs heures. Ensuite, le jugement sera prononcé publiquement.

9h10 : "J'ai confiance en la justice. J'ai respecté mon contrat judiciaire. J'ai peur de retourner en prison. Je souhaite continuer dans ma réinsertion", a déclaré Bassir B.

"Je tenais juste à dire que c'est vrai, je ne suis pas là pour rien aujourd'hui. J'ai fait des choses illégales, mais j'ai toujours assumé. J'ai gardé des cicatrices de mes onze ans de prison. J'estime avoir déjà payé pour l'affaire pour laquelle on est là", a expliqué quant à lui Ousmane L.

"Je regrette énormément tout ce que j'ai fait. Si vous me laissez une chance, je vais faire en sorte d'en prendre soin et travailler. Je vais arrêter les bêtises", a fait valoir quant à lui Nadjib Z.

"J'aimerais sortir, m'occuper de ma fille et partir loin d'ici avec ma femme", a dit Mamadouba T.

"Je suis conscient des faits qu'on me reproche. Je suis jeune, j'ai fait des erreurs, j'ai été irresponsable. J'espère que ma peine sera moins sévère que celle demandée par madame la procureure", a prononcé Bassir B.

"Je me demande comment j'en suis arrivé là. Ce n'était pas ce qui était prévu. Tout ça me désole. Toute cette violence me désole. Je suis un vendeur de drogue, cela a pris des proportions que je n'ai pas comprises. Ça a été une spirale infernale. Je suis désolé de toute cette violence, même si on ne peut pas dire que j'y ai participé. Je voudrais retourner à ma vie de travail, partir loin d'ici, et je suis désolé pour les victimes, même si je n'ai pas demandé à ce que ça se produise. Je tiens à m'excuser envers tout le monde, moi, mes parents, ma famille, la famille des gens", a conclu Melk G..

9h05 : Le jugement est attendu ce jeudi. Les prévenus ont la parole en dernier.

Mercredi, des peines allant de quinze ans à un an de prison ont été requises par madame la procureure à l'encontre de neuf prévenus du clan "Picardie", jugés pour s'être adonnés à un juteux trafic de drogue sur Planoise et à des violences à l'arme à feu en représailles des membres d'un groupe adverse, le clan de "La Tour", jugé l'an dernier.

Les peines demandées ont été jugées disproportionnées par l'ensemble des avocats de la défense qui ont plaidé dans la foulée (relire notre article), faisant valoir le manque de fiabilité de certaines preuves et notamment des témoignages anonymes récoltés par les enquêteurs.

Plusieurs victimes, dont certaines qui n'avaient rien à voir avec le trafic, ont été gravement blessées ou sont mortes sous les balles des dealers, parfois tirées en plein jour à l'arme de guerre, notamment depuis 2019. Les agissements des malfaiteurs provoquent la peur, l'indignation et la colère des 20 000 habitants du plus gros quartier de la région, et ce, depuis plusieurs années maintenant. Ces derniers, pris en otage au coeur d'une violence qui semble sans fin, espèrent que le calme revienne dans le quartier le plus peuplé de la cité comtoise.

>> Relire le déroulé complet de la troisième journée de procès des membres présumés du clan "Picardie".

>> Relire le déroulé complet de la deuxième journée de procès des membres présumés du clan "Picardie".

>> Relire le déroulé complet de la première journée de procès des membres présumés du clan "Picardie".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité