Drogue : "ubérisation" du trafic, une importante saisie de résine de cannabis réalisée en périphérie de Besançon

Publié le Mis à jour le

Deux hommes ont été interpellés à Larnod près de Besançon dans le Doubs. À bord d’un véhicule qui servait de nourrice, 17,2 kilos de résine de cannabis ont été découverts ainsi qu’une arme.

Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon a détaillé lors d’une conférence de presse la chronologie de cette importante saisie. Tout commence par un signalement en janvier 2022. Un homme de 24 ans déjà condamné plusieurs fois pour trafic de stupéfiants et violences se livrerait à un trafic de drogue. Lui et sa compagne sont mis sous surveillance. Ils intéressent les policiers, car le trafic des stups prend de plus en plus un nouveau visage. Après le coup de pied dans la fourmilière et les interpellations régulières dans des quartiers comme celui de Planoise, les trafiquants sont contraints de s’organiser autrement. Plus de points fixes de vente, mais de la livraison sur commande aux toxicomanes. On parle d’"ubérisation" du trafic de drogue. “L’expansion des dealers en périphérie des villes est de plus en plus fréquente. Ils sont là où la pression policière est moins forte. Ils protègent ainsi leur marchandise” précise Juliette Dupoux, commissaire de police à la sûreté départementale rendant le trafic très mobile et très difficile à identifier pour les policiers.

Une voiture Citroën C3 servait à planquer la drogue à Larnod

Mi-avril, après trois mois d’enquête, la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale du Doubs a fini par localiser, mi-avril, un véhicule C3 sur la commune de Larnod. Un véhicule susceptible de servir à cacher la drogue. Perquisitionné, ils y découvrent 17,2 kilos de résine de cannabis, un fusil pompe calibre 12 et des cartouches 9 mm ainsi que 9.500 euros en liquide.

Des armes retrouvées lors des perquisitions

Ce véhicule est rejoint par une Audi A3. À bord, l’homme de 24 ans et un jeune mineur de 17 ans. 16.500 euros sont retrouvés dans le véhicule au moment de l’interpellation par les policiers. Des perquisitions vont suivre aux domiciles des trois suspects et dans un garage. 50 g de cocaïne et héroïne et puis un pistolet automatique Sig Sauer et des munitions sont retrouvés. Chez le mineur, on retrouve un pistolet gomme cogne. Un scooter récemment acheté d’une valeur de 12.000 euros est retrouvé aussi lors du coup de filet.

Le mineur de 17 ans déjà visé par un mandat d'arrêt dans une autre affaire a été placé en détention provisoire dans le cadre de ce premier dossier. Il était passager de l’Audi A3 et ne serait pas impliqué dans le trafic de stupéfiants a indiqué le procureur de la République Etienne Manteaux.

L’homme de 24 ans et sa compagne sont présentés ce vendredi 15 avril à un juge. Leur détention provisoire a été sollicitée par le parquet.