Football : le Racing Besançon monte en Nationale 2

Publié le Mis à jour le

Après son match nul 0-0 face à la réserve du FCSM, le Racing Besançon accède à la Nationale 2 et finit en tête du Groupe E pour le championnat devant Geugnon et FC Sochaux 2. "Une année fantastique" résume l'entraîneur Jean-Marc Trinita.

Devant près de 2000 spectateurs, le Racing Besançon a décroché ce point tant rêvé ! Il suffisait d'un match nul pour accéder à la division supérieure. Cette montée est porteuse d'espoir pour ce club qui a connu l'enfer comme le paradis. le club a le statut professionnel depuis l'après-guerre. 

A trois reprises, le club accède à la ligue 2/division 2 mais il a pu descendre jusqu'en régionale. Cette montée en Nationale 2 peut être vécue comme une promesse de renaissance pour le club historique de Besançon. Les supporters des Rouges étaient à fond lors de ce match décisif.

Pas de but à applaudir mais c'est le soulagement en fin de match, les supporters envahissent la pelouse du stade Léo Lagrange à Besançon. Voyez plutôt les dernières minutes du match filmé pour la chaine You tube Soyons Sport : 

Une chaîne qui souligne la "saison exceptionnelle" du Racing Besançon. Le club bisontin est en tête depuis la 1ère journée de ce championnat. Un succès pour l'entraîneur Jean-Marc Trinita et une fierté pour cet homme qui a été à l'école de foot de ce club bisontin.

C'est une année fantastique, une saison qui va rester dans les annales du club. C'est un travail de quatre ans qui commence à porter ses fruits. Il va falloir les faire grandir encore

Jean-Marc Trinita. Entraîneur Racing Besançon

Soyons Sport

Et voici le résumé du match par la chaîne you tube Soyons Sport : 

Un travail de quatre ans à poursuivre

Au micro de Frédéric Chevassut (Soyons Sport Shalom Besançon), voici les réactions de l'entraîneur du Racing Besançon Jean Marc Trinita et du capitaine Éloge Enza-Yamissi 

Ce passage en Nationale 2 va bouleverser le quotidien du club. Non seulement, il va falloir renforcer l'équipe mais aussi trouver les financements pour assurer les frais de déplacements des joueurs. Changer de division est un rêve qu'il va falloir financer. Actuellement, la ville de Besançon finance dans le cadre d'un contrat de développement sportif le Racing Besançon à hauteur de 85 000 euros par saison sportive. Une somme calculée en fonction des résultats en compétition, de l'investissement pour la formation des jeunes et de l'implication dans les manifestations sportives et sociétales organisées par la ville. Pour soutenir cette montée en Nationale 2, le Racing Besançon souhaiterait que la ville le soutienne à hauteur de 200 000 euros par an. Les mécènes privés devraient être aussi sollicités. Rapidement, car c'est en ce moment que le budget prévisionnel doit être établi pour être présenté à la fédération de football.