Glyphosate : 50 plaintes déposées à Besançon

F. Petit
F. Petit

Le groupe Glyphosate du Doubs, qui lutte comme 75 autres groupes en France, contre l'usage des pesticides, a signé ce vendredi 7 juin sa première action en justice. 50 plaignants ont déposé plainte au tribunal de Besançon sur les 110 qui se sont soumis à des prélèvements d'urine le 6 avril dernier. 

Par Aline Bilinski

« Comment expliquer que des personnes mangeant bio et ne semblant pas exposées professionnellement ou personnellement dans leur cadre de vie soient contaminées au glyphosate à leur insu ? » s'interrogent les membres du collectif Glyphosate 25, constitué le 14 novembre 2018. Comme 75 autres groupes répartis sur le territoire, les militants du Doubs ont décidé de saisir les tribunaux pour avoir enfin des éléments de réponses.

110 personnes ont fait analyser leurs urines. Et selon le groupe, les résultats prouvent la nécessité d'agir. Alors que la norme dans l'eau potable est de 0.1ng/ml, (il n'existe aucune norme urinaire), les résultats sont bien supérieurs dans les prélévèments effectués le 6 avril 2019 :  

- Moyenne de l'ensemble : 0,99 ng/ml.
- Taux le plus faible : 0,50 ng/ml
- Taux le plus élevé : 3,11 ng/ml

Les études sur les pesticides et leurs conséquences sur l'être humain sont encore rares mais le collectif rappelle que les pesticides seraient absorbés majoritairement par l'alimentation (au moins 20% selon le collectif) et par la peau. 

Les plaigants demandent aux pouvoirs publics de mener des études fiables et d'envergure. Les 50 plaintes bisontines vont immédiatement être remontées à Paris, au pôle santé. A ce jour, 2.600 plaintes ont été déposées en France.

Glyphosate 25 annonce vouloir déposer prochainement une seconde série de plaintes, probalement pendant l'été.   
 
Dépôt de plainte des membres de Campagne Glyphosate 25
Comme partout en France,, ceux qu'on appelle les pisseurs volontaires portent plainte par vagues successives contre les fabricants de glyphosate, le pesticide le plus utilisé au monde. A Besançon, ils ont collectivement déposé plainte ce 6 juin. ITW de G. Dupuis, Cobaye volontaire, H. Malgouyres, Présidente de Campagne glyphosate 25, P. Estienney, memebre du collectif Campagne glyphosate 25 et N. Giraud, Porte parole national de la Confédération paysanne. Reportage de S. Poirier et F. Petit. Montage A. Goiffon.

Sur le même sujet

Mouvement social à la SNCF : un passager témoigne

Les + Lus