Guerre en Ukraine : accueil de réfugiés en France, 5 choses à savoir avant de s'engager

Publié le Mis à jour le

La guerre en Ukraine a déplacé au moins 800.000 personnes. En France, vous êtes nombreux à être volontaires pour héberger des Ukrainiens, familles, enfants fuyant leur pays en guerre face à la Russie. Comment faire ? Que faut-il savoir ? Cet accueil est-il déjà structuré ? On répond à vos questions.

À Besançon, dans le Doubs, Ludivine Metzger fait partie de ces Français prêts à ouvrir leurs portes à une famille. “J’ai de la place dans notre maison, on peut accueillir une famille dans de bonnes conditions. On a envie de le faire de bon coeur, sans se poser de questions. Nous sommes parents, on se dit que ça pourrait nous arriver à nous, nous sommes nés du bon côté de la mappemonde. Ça nous touche cette guerre. Si on peut, on répondra présent” nous explique la jeune femme.

Comme Ludivine, vous êtes nombreux à vous questionner. Au-delà de l’idée d’aider la population ukrainienne contrainte de fuir face à l’attaque militaire de Vladimir Poutine, à qui s’adresser désormais pour agir ?

Quelles démarches pour accueillir un ou des réfugiés d’Ukraine ?

Pour l’instant, l’accueil de réfugiés n’est pas structuré en France. Il est trop tôt. Si vous avez l’intention d’accueillir un réfugié, contactez en priorité votre commune, et les associations qui oeuvrent près de chez vous pour les personnes en difficulté (Secours Catholique, Croix-Rouge, Secours Populaire…).

Dans son discours le 2 mars, le Président de la République a annoncé que "plusieurs centaines de milliers de réfugiés venant d'Ukraine sont et seront accueillis notre continent. La France prendra sa part", a-t-il dit.

Le ministre de l'Intérieur avait réuni le 1er mars l’ensemble des préfets. Il a leur demandé d'organiser la coordination et le recensement dans chaque département des possibilités d'aides à ces personnes déplacées, notamment en matière d'hébergement, nous indique la Préfecture de Côte d’Or.

En Haute-Saône, par exemple, la Préfecture a mis en place un formulaire en ligne pour recenser les offres d’hébergement.

Les maires des communes joueront aussi un rôle important en faisant remonter localement, les besoins locaux de réfugiés qui seraient arrivés ou sur le point d’arriver. Les grandes communes disposent de CADA, centre d'accueil des demandeurs d’asile. Ces structures sont souvent saturées.

Des liens pour se faire connaitre si vous souhaitez accueillir, aider des réfugié

Depuis la rédaction de cet article, l’Etat a mis en ligne deux plateformes.

Cette plateforme a vocation à recenser aussi des initiatives d’aide de différentes natures (insertion professionnelle, éducation, rencontres/loisirs). Les particuliers volontaires seront mis en relation à cette fin avec des associations.

Comment accueillir des réfugiés, 5 liens utiles pour tout savoir sur l'hébergement, les formalités

Que devez-vous savoir avant d’accueillir un réfugié ?

Accueillir une famille ukrainienne, un couple, n'est pas une démarche anodine. “Si les gens veulent accueillir des Ukrainiens, il ne faut surtout pas s’engager dans un accueil isolé, mais que ça passe par une association ou un groupe” conseille Antoine Aumonier, du Secours Catholique en Franche-Comté.

On voit que les gens en France sont très touchés. On a chez nous des demandes de bénévoles qui ont déjà connu la guerre. Ça les traumatise de revoir une guerre aux portes de l’Europe.

Antoine Aumonier, délégué du Secours Catholique Franche-Comté

Il alerte : “Ce n’est pas rien d’avoir quelqu’un chez soi d’un autre pays, qui est traumatisé, qui ne sait pas combien de temps il va rester”.

L’association Solmiré qui s’occupe toute l’année à Besançon des jeunes migrants sans papiers se félicite de cette volonté d’aider l’Ukraine. “Cet empressement à aider, c’est bien, mais c’est un processus, long et lent, il faut être patient” note Noëlle Ledeur. “Nous qui sommes confrontés à ceux dont personne ne veut, on sait que c’est difficile l’accueil. Il faut une volonté déterminée. Il y a les incertitudes sur la durée. On est face à des personnes désemparées, sous le choc, il y a les difficultés matérielles", ajoute-t-elle

Combien de réfugiés ont fui l’Ukraine ?

Le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) recensait exactement ce mercredi 2 mars à midi, 874.026 réfugiés soit 196.783 personnes de plus que la veille. Les réfugiés qui ont quitté l’Ukraine sont principalement en Pologne.

Les autorités et l'ONU s'attendent à ce que le flot s'intensifie encore, l'armée russe semblant concentrer ses efforts sur des grandes villes ukrainiennes.

Selon l'ONU, ce sont 4 millions de personnes qui pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre. L'Ukraine est peuplée de plus de 37 millions de personnes hors les zones sous contrôle des Russes comme la Crimée.

Quel statut pour les réfugiés qui viendront en France ?

En France, les réfugiés ukrainiens pourront séjourner 90 jours. Le ministère de l’Intérieur a précisé que les Ukrainiens titulaires d’un passeport biométrique sont en situation régulière jusqu’à 90 jours après leur entrée dans l’espace Schengen. Les Ukrainiens non titulaires d’un passeport biométrique doivent disposer d’un visa pour séjourner en France, qui leur sera délivré gratuitement. Au-delà de ce délai de 90 jours, les réfugiés venus d’Ukraine devront contacter la préfecture.

Il est impossible de dire combien de réfugiés vont rejoindre la France. “Où voudront ils aller, y aura-t-il des quotas par pays ? s’interroge Noëlle Ledeur, de l’association Solmiré. “Ce sont des décisions entre États occidentaux, ils ont une obligation à aider leurs homologues de l’Est, de la Pologne à l’Allemagne, et à préparer des corridors humanitaires” dit-elle.

Dons : Comment aider l’Ukraine ?

Dans toute la France, des initiatives se mettent en place pour recueillir vêtements, nourritures, couvertures, médicaments pour l’Ukraine. Des initiatives louables qui ne doivent pas oublier aussi la possibilité de faire un don d’argent. “L’ aide humanitaire c’est un métier” rappelle Antoine Aumonier. Un don financier (déductible des impôts à 75%), permet de cibler l’aide de façon plus efficace, car les besoins vont évoluer, estime-t-il.

Vous pouvez faire un don auprès d’associations travaillant déjà avec l’Ukraine, ou des structures spécialisées dans l’aide humanitaire, Croix-Rouge Internationale, Médecins du Monde, Médecins sans Frontières, Unicef, ou l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés...