Les handballeuses bisontines assurées de rester en première division

Fait rare dans un championnat. Le club de Mios vient de déposer le bilan. En plein milieu de championnat de Ligue féminine. 

© France 3 Franche-Comté / Jean-Marie Baverel
Du fait de ce dépôt de bilan, la Ligue féminine va se poursuivre avec neuf équipes cette saison à l'issue de laquelle aucune d'entre elles ne devrait être reléguée en D2F.

L'Union Bègles-Bordeaux-Mios-Biganos (UBB-MB), en grande difficulté financière, a annoncé vendredi avoir déposé le bilan à l'issue du conseil de surveillance du club girondin

Le déficit du club, dernier de la Ligue féminine cette saison (2 victoires, 8 défaites) qui s'élevait à 353.000 euros en juin, n'a pu être comblé depuis. Le club a décidé d'arrêter les frais après dix journées de championnat sous peine de voir ce déficit augmenter davantage.


Le match contre Mios du 7 novembre n'aura pas lieu

L’équipe de Mios a déclaré forfait pour la rencontre prévue le samedi 7 novembre
Dans un communiqué le club bisontin explique :

L’ESBF exprime sa déception vis-à-vis de cette situation car son staff et ses joueuses avaient à coeur de remporter cette rencontre et ainsi d’effacer la déception subie lors du « match aller ».



Les bisontines de l'EBS F recevront le 14 novembre Toulon en match aller des 1/8èmes de finales de la Coupe de la ligue.

Ensuite de longues vacances les attendent en raison de l'Euro des nations. Le championnat de France de ligue féminine reprendra début janvier 2016. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
esbf handball handball sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter