Hommage national à Samuel Paty : à Besançon, élèves, parents, enseignants réunis dans la cour du lycée Pergaud

Mercredi 21 octobre 2020, enseignants, parents et élèves du lycée Louis Pergaud de Besançon se sont retrouvés dans la cour de l'établissement. Ils ont rendu hommage à Samuel Paty, le professeur d'Histoire-Géographie assassiné et décapité à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

Environ 200 personnes sont venues rendre hommage à Samuel Paty dans la cour du lycée Louis Pergaud.
Environ 200 personnes sont venues rendre hommage à Samuel Paty dans la cour du lycée Louis Pergaud. © COLLE Denis - France Télévisions
Pendant les vacances d’automne, la cour du lycée Louis Pergaud de Besançon est habituellement vide. Mais ce mercredi 21 octobre à 11h, nombreux sont ceux venus, malgré les congés, rendre hommage à Samuel Paty. Enseignants, parents et élèves ont tenu à honorer la mémoire du professeur d’Histoire-Géographie, assassiné vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), à proximité du collège où il enseignait.

Lors d’un cours sur la liberté d’expression, dans le cadre de l’enseignement moral et civique, l'homme de 47 ans aurait montré des caricatures de Mahomet, publiées par Charlie Hebdo. Avant de les exposer, le professeur aurait invité les élèves musulmans qui le souhaitaient à sortir de la salle.
 
Le proviseur du lycée Pergaud, Jean-Luc Gorgol, s’est exprimé, avant de donner la parole aux enseignants : "Personnel, parents et élèves avons tous été choqués. De l’engagement et de la pugnacité, face à cette attaque immonde des valeurs de la République, de la laïcité, de la liberté d’expression. C’est bien ce qui nous mobilise aujourd’hui".

Selon le chef d’établissement, des actions sur la laïcité vont être menées dès la rentrée et seront mises en œuvre sur toute l’année scolaire. "Il ne faut pas que notre mobilisation soit éphémère", a-t-il déclaré. Élèves et parents d'élèves pourront également échanger avec les professeurs sur la question de la laïcité à l'école. 
 
Le proviseur du lycée Louis Pergaud a pris la parole durant l'hommage.
Le proviseur du lycée Louis Pergaud a pris la parole durant l'hommage. © COLLE Denis - France Télévisions

Déjà présente lundi 19 octobre à l'hommage organisé sur l'Esplanade des Droits de l'Homme à Besançon, Christine Chatot Pieralli, professeur d'Histoire-Géographie a également pris la parole ce mercredi matin : "Nous ne pouvons pas rester insensibles, car nous travaillons tous les jours les mêmes sujets que notre collègue".

Émue, l’enseignante continue : "Samuel Paty a été tué pour avoir fait son travail. Son travail d’ouvrir les esprits des élèves. Il a été tué pour avoir donné des outils de compréhension à ses élèves pour qu’ils comprennent le monde qui les entoure".
 
Laurène et Marie sont élèves en seconde au lycée Pergaud. Malgré les vacances, les deux jeunes femmes ont tenu à participer à l’hommage. "C’était important de venir aujourd’hui pour montrer notre soutien envers les professeurs. On sait qu’ils font un travail de plus en plus difficile. Ils sont là pour nous apprendre plein de choses", explique Laurène.

Marie se dit révoltée par l’acte de barbarie qui a coûté la vie à Samuel Paty : "C’est choquant, parce qu’on vient de parler des religions en Histoire. Les professeurs sont juste là pour nous ouvrir l’esprit. Samuel Paty n’avait pas à être "puni" pour ça".
 
Une minute de silence a été observée en l'honneur de Samuel Paty.
Une minute de silence a été observée en l'honneur de Samuel Paty. © Sylvia Bouhadra - France Télévisions
Suite aux différents discours du corps enseignant, une minute de silence a été observée en l’honneur du professeur d’Histoire-Géographie. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société terrorisme faits divers sécurité éducation