• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

INSOLITE. Besançon : un bébé lémurien, une “Propithèque couronnée” est née au jardin zoologique

Soa est une femelle Propithèque couronnée de l'espèce des Lémuriens. / © Jardin zoologique de Besançon
Soa est une femelle Propithèque couronnée de l'espèce des Lémuriens. / © Jardin zoologique de Besançon

Elle s'appelle Soa. Elle a deux mois. Elle est nourrie au biberon toutes les deux heures. Cette espèce de Lémuriens est menacée à Madagascar. 

Par S.C avec communiqué de presse

Soa signifie « précieux » en malgache. Ce petit lémurien est né le 11 décembre 2018. Une naissance porteuse d’espoir pour cette espèce de lémuriens endémique de Madagascar, particulièrement menacée.

Les Propithèques couronnés (Propithecus coronatus) sont très rares en captivité. Seuls 7 parcs zoologiques au monde (6 européens et 1 malgache) accueillent cette espèce.

Fin 2018, on comptait dans ces parcs une population de 20 individus dont seulement 6 femelles (l’une étant trop âgée pour se reproduire), ce qui renforce le caractère exceptionnel de la naissance intervenue au Muséum de Besançon.

 

 

Nourrie au biberon toute les deux heures


A sa naissance, Soa la petite propithèque couronnée pesait 73 g. Au bout de 2 jours, elle  ne semblait pas parvenir à téter sa mère. Il a donc été décidé de mettre en place un protocole d’élevage à la main.

Les équipes du Muséum se relaient jour et nuit pour donner à la petite ses 9 biberons quotidiens (toutes les 2 h à 2 h 30 en journée et toutes les 3 h la nuit). Accrochée à une peluche, qui joue le rôle de sa mère de substitution le temps des tétées, bien au chaud dans une couveuse pour nourrisson, la petite propithèque couronnée absorbe chaque jour 18 à 20 % de sa masse d’un mélange spécifique de laits lui permettant d’accroître son poids de plus de 2 % par jour. Elle pèse aujourd’hui 266 g.


Les premiers mois de vie de cette espèce fragile sont considérés comme critiques. La viabilité de la petite femelle ne peut, pour l’heure, être garantie malgré les bons soins prodigués. La petite propithèque couronnée reste sous étroite observation par les équipes animalières, qui veillent à son bon développement et à sa bonne santé.

Le Muséum de Besançon s’est spécialisé au cours de ces dernières années dans la reproduction d’espèces rares et menacées. Il participe activement à la conservation des Propithèques couronné.  En 2002, il a accueilli les premiers individus en provenance du Zoo de Vincennes.


 

Sur le même sujet

Saulieu : la basilique Saint-Andoche souffle ses 900 bougies

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer