Jean-Louis Fousseret: “Je n'ai aucune certitude que les élections aient lieu le 21 juin”

JL Fousseret maire LREM de Besançon / © France Télévisions
JL Fousseret maire LREM de Besançon / © France Télévisions

Le maire sortant de Besançon Jean-Louis Fousseret continue à gérer la ville en pleine épidémie de covid-19. Il lui a fallu adapter le travail des services municipaux au confinement, en attendant de sortir de la crise et de connaître son successeur à la tête de la capitale comtoise.

Par Jérémy Chevreuil

Il devrait savourer une retraite bien méritée, après 19 ans à la tête de la capitale comtoise.

Le dernier mandat de Jean-Louis Fousseret est prolongé de quelques semaines, la faute à un confinement et à cette épidémie de covid-19 qui bouleversent la vie des Français en général et des Bisontins en particulier.

Au cours d'une conférence de presse par écran interposé, l'élu LREM a fait le point sur la situation à Besançon.

Comment s'organisent les services de la Ville ?

Un plan de continuation des activités est activé depuis le 17 mars. Près de 500 agents télétravaillent, sur les quelque 2800 que comptent la Ville, la communauté urbaine et le CCAS. "La règle, c'est l'autorisation d'absence, mais ils peuvent être appelés pour prêter main forte à tel ou tel service", explique Jean-Louis Fousseret.
Le budget, qui devait être voté avant le 30 avril, ne le sera pas. Un décret permet de le prolonger jusqu'au 31 juillet. A cette date, une nouvelle équipe municipale devrait être en place. "Je n'ai aucune certitude que les élections aient lieu le 21 juin, reconnaît Jean-Louis Fousseret. Je le souhaite, mais tout dépendra de l'état sanitaire du pays". Le maire sortant précise d'ailleurs que "presque tous les candidats" l'ont appelé pour lui dire: "on est à votre disposition".

Ecoles et livraisons de repas en première ligne

Huit écoles, quatre maternelles et quatre élémentaires, sont ouvertes pour accueillir les enfants du personnel soignant, soit une capacité totale de 120 enfants. Une cinquantaine est accueillie aujourd'hui, plus une dizaine dans les deux crèches encore ouvertes.
Par ailleurs, les repas sont toujours livrés aux 380 bénéficiaires du CCAS. Jean-Louis Fousseret salue la "grande solidarité municipale", puisque des agents d'autres services ont proposé leur concours pour aider à livrer les repas.

Du matériel de protection suffisant ?

La Ville de Besançon a acheté 3000 masques lavables à une entreprise jurassienne, livrés cette semaine, auxquels doivent s'ajouter près de 500.000 masques dans le cadre de la commande initiée par le conseil régional. La municipalité a également reçu près de 4500 paires de gants et du gel hydroalcoolique. Les équipements de protection iront prioritairement "au personnel en première ligne".

Incivilités et non respect du confinement

Depuis le 24 mars, la police municipale a verbalisé 38 personnes ne respectant pas le confinement (amende de 135 euros), et dressé 5 contraventions pour non respect de l'interdiction de pénétrer dans les parcs et jardins de la Ville. "C'est très peu, se réjouit Jean-Louis Fousseret. L'esprit civique est important". Carton rouge en revanche pour les dépôts d'ordures sauvages. "On a dû mettre en place un ramassage spécial encombrant, révèle le maire. Qu'on trie chez soi, peut-être, mais qu'on ne mette pas les encombrants dans la rue!"
 
Jean-Louis Fousseret en visio-conférence avec les journalistes le 31 mars
Jean-Louis Fousseret en visio-conférence avec les journalistes le 31 mars

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus