• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La langue des signes attire de plus en plus de monde : exemple à Saint-Vit, près de Besançon

Le concept de "café signes" prend de l'ampleur, notamment à Saint-Vit. / © Denis Colle
Le concept de "café signes" prend de l'ampleur, notamment à Saint-Vit. / © Denis Colle

De plus en plus de gens s'intéressent à la langue des signes, notamment pour les plus jeunes, même bien entendants. Samedi, un atelier découverte avait lieu à Saint-Vit, près de Besançon, au café du Centre. Reportage.

Par Sarah Rebouh

La langue des signes française, LSF, est un langage visuel et gestuel utilisé par les personnes malentendantes et certains entendants. C’est l’abbé Charles Michel de l’Epée (1712-1789) qui fonda au 18ème siècle la première école publique destinée aux personnes sourdes.

En France, on compte environ 100 000 pratiquants de la LSF. D'ailleurs, de plus en plus de monde s'y intéresse, notamment les jeunes parents qui parviennent à communiquer avec leur enfant bien plus tôt, grâce à cette méthode. 

Une fois par mois, cinq assistantes maternelles partagent leur savoir en matière de langue des signes au café du Centre, situé à Saint-Vit. Ce samedi 3 novembre, nous sommes allés assister à l'un de ces ateliers.

Découvrez notre reportage : 
Saint-Vit : ils s'initient à la langue des signes
Intervenants : Maude Nicod, Manon Mercier, Evelyne, Ghislaine Proust - Assistante maternelle. Un reportage de : GANTNER Jean-Luc, COLLE Denis et PELÉ Floriane.

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus