Londres : le compositeur bisontin Philippe Jakko est confiné, mais pas fini

Alors que ses musiques de films ont des actualités en France comme à l'étranger, Philippe Jakko est en rade. Confiné à Londres, alors que le piano sur lequel il compose est chez sa maman, à Besançon. Bloody Hell ! Mais il reste le télétravail, notamment avec Valérie Donzelli pour une série télé.
Confiné avec un piano numérique, de quoi continuer de travailler sur de nouvelles compositions de musiques de films.
Confiné avec un piano numérique, de quoi continuer de travailler sur de nouvelles compositions de musiques de films. © Philippe Jakko
La maman de Philippe Jakko a, d'habitude, la chance de voir régulièrement débarquer le fiston dans l'appartement bisontin. Non pas que sa petite chambre d'enfant manque à ce grand garçon de 49 ans. 

Parce que le compositeur aime beaucoup sa maman. Mais aussi parce qu'il aime beaucoup le sublime instrument sur lequel cette professeure de piano lui a appris les gammes il y a 45 ans. Et sur lequel il enregistre toutes ses musiques de films.

Il nous explique par Messenger pourquoi: "Il sonne super bien en enregistrement tout simplement ! C'est un Yamaha C3 Wallnut qui a été customisé avec des étouffoirs, le poids des marteaux a été modifié, cela pour avoir moins de brillance et plus de basses". 

Celui qui s'est révélé au grand public en composant le tube de chez tube "Yakalelo" en 1998 (oui, je sais, vous l'avez dans la tête désormais. C'est normal. Moi aussi. Passons.) avant de composer, entre autres, pour Christophe Maé, est devenu une personnalité en France et en Angleterre dans le genre des musiques de films.

Et l'actualité se trouve en Angleterre, avec la sortie le 8 mai prochain de la Bande-Originale du film Enemy Lines.

Ce film de guerre, dont la sortie n'est pour l'instant pas prévue en France, relate le parcours d'un commando allié, piégé par la neige en Pologne en 1943. Depuis plusieurs années, Philippe Jakko est reconnu de l'autre côté du Channel pour ses musiques d'orchestres.


Voici un extrait du film, avec la bande originale du bisontin:
Enemy Lines : musique de Philippe Jakko


En France, il collabore souvent avec Michel Boujenah. D'ailleurs, l'émouvant film "Le Coeur en braille", dont Philippe a composé la musique, est diffusé ce dimanche soir sur France 2.
Le Coeur en braille

Sur Arte, en replay, le film "Si tu vois ma mère" est également disponible jusqu'au 9 mai. Il s'agit d'un téléfilm tendre et cocasse sur une relation mère-fils si fusionnelle qu’elle transcende la mort, réalisé par Nathanaël Guedj. 

Là-aussi, la musique a été enregistrée sur le piano bisontin maternel.
Philippe Jakko : si tu vois ma mère

Confiné mais pas fini, vive le télétravail

En fait, pour Jakko, le confinement londonien ne change pas grand chose. Il continue de composer, mais sur un piano numérique.

"Je fais les maquettes d'une série Gaumont-Arte à venir, écrite et réalisée par Valérie Donzelli, qui sera tournée dès que les tournages pourront reprendre. Du coup, je travaille avec le scénario et j'enchaîne les discussions avec Valérie au téléphone."

En attendant de pouvoir retourner chez maman, dans quelques semaines, pour enregistrer la musique sur le Yamaha C3 Wallnut.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société cinéma culture