MÉTÉO. "Mais où est passée la neige en plaine ?", à Besançon, la quantité a été divisée par trois depuis 1950

Le 21 décembre annonce le début de l'hiver. Un hiver qui ne sera pas forcément très blanc cette année encore. Les flocons tombent de moins en moins en plaine. C'est ce que révèlent les épaisseurs de neige annuelles mesurées depuis plus de 60 ans à Besançon (Doubs) par Météo France.

Les derniers flocons sont tombés début décembre sur la Boucle, comme on l'appelle. Mais à Besançon (Doubs), il faut bien le reconnaître, la neige est devenue un spectacle rare même s'il enchante toujours autant les habitants. Ils sont ainsi très nombreux à avoir publié photos et vidéos sur les réseaux sociaux.

Un "cas d'école"

Beaucoup en avaient l'intuition ici, cette impression que les pelles et le sel de déneigement allaient être de plus en plus souvent remisés dans les garages. C'est désormais une réalité incontestable selon Guillaume Jauseau. "Mais où est donc passée la neige en plaine ?" s'interroge sur X-anciennement Twitter, ce jeune météorologue de 21 ans qui collabore au site spécialisé Météo et Radar.

Il a justement choisi Besançon, un "cas d'école" pour illustrer ce phénomène. Il a construit un graphique plutôt éloquent à partir des données de la station locale de Météo France. Une courbe spectaculaire qui montre que, depuis 1950, la quantité de neige a été divisée par trois en 70 ans. La capitale comtoise, ajoute-t-il, "n'a pas connu 30 cm ou plus depuis 2006, alors qu'au milieu du XXe siècle, c'était quasi courant."

"Besançon se situe à un peu moins de 300 mètres d'altitude, c'est un site privilégié pour la neige en plaine comme peut l'être aussi Nancy ou Strasbourg, assure-t-il à France 3 Franche-Comté. On a utilisé toutes les données accessibles de Météo France et l'exemple est très parlant. On avait très souvent des épaisseurs de neige de 20 à 30 cm dans les années 50. C'est plutôt 10 à 5 cm maintenant."

Et pour le météorologue, aucun doute, il n'y a "rien de conjoncturel" et c'est "clairement" une manifestation de l'évolution climatique. "Les températures sont de plus en plus élevées et la pluie remplace la neige l'hiver, ajoute Guillaume Jauseau. La neige a aussi tendance à moins tenir au sol."

On pourra peut-être voir encore ponctuellement de fortes chutes de neige dans les années qui viennent. Mais il y aura beaucoup moins de neige au sol et ces chutes seront de moins en moins fréquentes. En plaine, la neige est amenée à disparaître.

Guillaume Jauseau, météorologue

13e Noël sans neige

Car c'est l'autre enseignement de ces données. Avec le déréglement climatique, les épisodes neigeux en plaine ont fortement diminué eux aussi. Selon les services de Météo France, Besançon a perdu huit jours par an en moyenne de neige au sol entre la période 1961-1990 (28 jours/an) et 1991-2020 (19,7 jours/an). 

Le dernier Noël blanc à Besançon date de 2010. Au vu des prévisions, ce Noël 2023 sera le 13e Noël d’affilée sans neige au sol à Besançon. Une telle série de « Noëls verts » ne s’est jamais produite à Besançon depuis 1949.

Météo France.

Communiqué du 20 décembre 2023.

Une étude sur "L'évolution du climat à Besançon de 1890 à 2010", menée de concert par un chercheur du CNRS-Université de Franche-comté et des ingénieurs du Centre départemental de Météo France, avait déjà dressé ce constat, celui d'un réchauffement "hétérogène et irrégulier, mais indubitable".

La moyenne annuelle des températures minimales augmente, une hausse spectaculaire depuis la fin de XIXe siècle, passant de 5°C à 6,5°C en 120 ans. La tendance montre également que l’on passe de 85 à environ 60 jours annuels de gel entre 1890 et 2010.

De leur côté, les précipitations ont légèrement augmenté sur la période, puisqu’elles passent de 1080 mm de cumul à la fin du XIXe siècle à 1150 mm au début du XXIe. Alors, le climat de Besançon deviendrait-il plus "océanique" ? La question peut se poser. Mais ce n'est pas aussi flagrant selon ces spécialistes qui estiment que l'on va surtout "vers un climat moins froid l’hiver, plus chaud l’été et un peu plus humide."

Photos en noir et blanc

Reste que ces images de Besançon et de sa citadelle sous un manteau poudré risquent bientôt d'appartenir au passé. Rangées dans un album souvenir, comme ces photos en noir et blanc publiées il y a pourtant quelques semaines seulement par un Bisontin sur sa page Facebook.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité