Un nouveau défi pour le SAMU 25

© Franck Ménestret
© Franck Ménestret

Ils seront 10 urgentistes, médecins, infirmiers anesthésistes, ambulanciers et un skipper retraité du Samu 25 à embarquer sur un monocoque, du 21 au 27 mai prochain. Et ils ont besoin de vous pour y parvenir.

Par Franck Ménestret

Au quotidien les urgentistes portent assistance et sauvent des vies. Une passion dont ils ont fait leur métier, au détriment parfois de leur vie personnelle. Pour la première fois, ils vont embarquer sur un même bateau, et renforcer ainsi leur cohésion, leur esprit de famille.

L’aventure se déroulera à Bandol, lors de la 25ème édition de la SAMU’s Cup, une compétition amicale en bateau, entre des équipages de différents SAMU-SMUR, de France et même de toute l’Europe.

Cohésion

A la tête de cette petite équipe de 15 personnes, Elise Robeley, praticienne contractuelle au CHRU de Besançon ; à l’occasion de vacances passées à Bandol, elle découvre par hasard, cette compétition amicale. Très vite l’idée fait son chemin dans la tête de cette navigatrice amateure… Participer à cette compétition amicale entre urgentistes est une occasion à ne pas rater ! D’abord pour renforcer la cohésion entre les différents professionnels de l’équipe, ensuite pour communiquer sur leurs métiers, leurs exigences et leurs contraintes.

« toujours dispos »


Au cœur de sa petite équipe, Elise ne mâche pas ses mots. La médecin urgentiste n’a plus besoin de convaincre ses camarades tous acquis à la cause, mais elle insiste sur le bien-fondé de cette aventure :
« Notre quotidien, c’est une disponibilité quasi-permanente pour secourir, porter assistance, sauver des vies… Nous intervenons à tous les stades de la chaîne des secours, à commencer par l’alerte. Lors d’un problème, ce sont nos médecins régulateurs qui reçoivent les appels, de jour comme de nuit. Ce sont eux qui rassurent, conseillent et déclenchent les secours lorsque c’est nécessaire. Dans les ambulances d’urgence, c’est encore nous avec, à chaque fois, un médecin, un infirmier anesthésiste et un ambulancier à bord du véhicule.
Dans l’hélico (Héli 25 ou Dragon 25) c’est encore une équipe de 2 personnes qui part lorsqu’il faut agir très vite et que l’accès est difficile.
Enfin, à l’hôpital, nous sommes encore là, pour gérer les urgences et parfois la bobologie qui afflue chaque jour dans notre service. Tout le monde connaît nos conditions de travail et nos problèmes d’effectifs, d’heures de gardes interminables, de manque de places… mais nous sommes tous passionnés et chaque jour nous faisons face, avec plaisir. En semaine, 700 personnes sont prises en charge chaque jour par nos services ; les samedis et dimanches, on passe à 1400 chaque jour. »
 / © Franck Ménestret
/ © Franck Ménestret

Financement​

Mais lorsque le sujet du financement de l’aventure est abordé, la « cheffe médecin » et sa petite équipe sont un peu gênés. Au quotidien, tous donnent sans compter ; leur temps, leur énergie, leur expérience, souvent au détriment de leurs vies personnelles. Mais cette fois, ce sont eux qui ont un peu besoin des autres, et c’est un peu difficile de demander, quand on ne sait… que donner.

La réalité de cette aventure, c’est un budget de 6000 euros qu’il faut trouver. Une somme importante et qui correspond à la location du bateau pendant les 7 jours de course, le reste des frais étant individuellement pris en charge par chacun des participants.
L’équipe est donc à la recherche de donateurs, de mécènes, de sponsors, pour l’aider à concrétiser cette aventure et imagine même une démarche de financement participatif via internet. Beaucoup d’ambition et de volonté pour mener à bien cette aventure humaine, amicale et conviviale, mais pas seulement.

Pendant toute la durée des régates des actions seront menées sur la terre ferme ou plutôt sur les pontons… avec chaque jour de la course des ateliers de transmission des gestes qui sauvent, aux enfants des écoles…
Chassez le naturel, il revient au galop, un médecin reste un médecin, 24h sur 24.
 / © Franck Ménestret
/ © Franck Ménestret

 

Pour les suivre et les contacter

Tél. standard SAMU Besançon (heures d’ouvertures) 03.81.66.82.60
Mail : samuscupbesancon@outlook.fr
Facebook : www.facebook.com/samuscupbesancon

Sur le même sujet

Les + Lus