• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Pâturage urbain : des brebis à Besançon

Manière originale de gérer les espaces verts urbains, l'écopastoralisme séduit de plus en plus de villes. A Besançon, dans le Doubs, 21 brebis ont été placées au pied des remparts de la ville. 

Par Amandine Plougoulm



21 brebis ont été achetées par la ville et installées au pied de la tour de Pelote, à Besançon. Ce pâturage ovin va brouter l'herbe des prairies urbaines de Besançon. 
 

Favoriser la biodiversité du sol 


 "C'est ce qu'on appelle l'éco-pâturage", explique Johnny Magnenet, chargé des Espaces Verts de Besançon. "On se sert des animaux pour gérer nos prairies urbaines. En broutant l'herbe, ils entretiennent les espaces verts et favorisent la diversité des plantes sur le sol"

Grâce à un troupeau de 70 chèvres, la ville pratique déjà l'écopastoralisme depuis 10 ans. Après avoir travaillé pendant près de 10 ans avec un éleveur local, elle a choisi de racheter le troupeau en 2018, avant de le renforcer, cette année, par ces nouveaux moutons de race Bizet. 

Une partie de ces brebis ira rejoindre les chèvres sur les collines, tandis que les autres tourneront sur plusieurs sites de la ville, dans le quartier de Saint-Claude, des Montboucons, ou au pied de la Citadelle. 

 
Des moutons pour désherber Besançon
Avec Loic, berger municipal Reportage Amandine Plougoulm.

 

Sur le même sujet

Dijon : avec l’association Enfants du Mékong, une famille parraine un jeune Thaïlandais

Les + Lus

Les + Partagés