Plainte contre le centre 15 : “Les personnels ont agi avec professionnalisme” estime le CHU de Besançon

© JF BIANCHETTO - maxPPP
© JF BIANCHETTO - maxPPP

Après la plainte déposée par la fille d'Edith Greffier décédée après avoir attendu près d'une heure le Samu, l'hôpital de Besançon qui gère le centre 15 et les appels de toute la Franche-Comté livre son analyse des faits. 

Par Sophie Courageot

Edith Greffier, une retraitée de La Chapelle sous Chaux dans le Territoire de Belfort aurait-elle survécu si le Samu était arrivé dans les temps ? C'est la question que soulève sa famille. Sa fille Anne-Sophie Forni Greffier a déposé plainte au commissariat de Belfort pour homicide involontaire.

Edith Greffier est décédée le 14 septembre à l'âge 62 ans d'un infarctus malgré cinq appels pressants au 15. La fille d'Edith Greffier dénonce "une erreur de diagnostic" qui a conduit à l'envoi d'une ambulance dans un premier temps, et d'une équipe de Samu seulement quand la victime est tombée en arrêt cardiaque. Edith Greffier transportée au centre hospitalier de Trévenans n'a pas survécu. Appelé à 15h22, le Samu est arrivé à 16h17. Une ambulance avait été dépêchée sur place pour une urgence non vitale, le médecin régulateur évoquant dans un premier temps une possible gastro-entérite.

Pour la direction du CHU de Besançon, les personnels ont fait leur travail. Voici le communiqué du CHU
  • · Le 14 septembre 2019, le premier appel de la famille au Centre 15 a été immédiatement pris en compte par l’assistant de régulation médicale et orienté en moins d’une minute vers le médecin régulateur urgentiste. Ce médecin a procédé à un acte médical de télémédecine au
décours duquel une décision d’envoi d’une ambulance a été prise. L’ambulance est partie dans les 10 minutes suivant cette décision. Elle est arrivée au domicile de la famille après 20 minutes de trajet. Entre temps, alerté par la famille sur la dégradation de l’état de santé de la
patiente, le Centre 15 prend la décision d’engager une équipe médicale (SMUR).
  • · Les différentes étapes du processus de prise en charge par le Centre 15 ont été pleinement respectées par les personnels concernés qui ont agi avec professionnalisme.
 
  • · Les enregistrements des appels au Centre 15 font partie du dossier médical. La recherche de ces bandes, puis leur compilation, sont réalisées par un médecin professionnel de l’établissement. Il s’agit d’un travail long, consistant à extraire quelques minutes d’échanges au milieu de dizaines d’heures d’enregistrement. La famille de Madame Greffier a demandé au CHU la communication des bandes d’appels au Centre 15 : ces pièces lui ont été transmises en intégralité en plusieurs envois.
 
  • Concernant le fonctionnement du Centre de réception et de régulation des appels (CRRA 15 ou centre 15), le CHU de Besançon assure la régulation 7j/7 et 24h/24 des appels émanant des départements du Doubs, du Jura, de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort. Les assistants de régulation médicale (ARM) reçoivent à la fois les appels arrivant sur le 15 et ceux de la permanence des soins libérale du 39 66 (active de 20h à 8h tous les jours, tous les week-ends et jours fériés H24).
Les assistants de régulation médicale transmettent la communication à un médecin qui procède ensuite à un interrogatoire médical du patient, et ou de la famille ou de l’appelant, afin d’évaluer la situation et apporter une réponse médicale adaptée.

Les professionnels des urgences et du Centre 15 sont très investis et mobilisés dans leurs missions au quotidien pour apporter la meilleure prise en charge à la population franc-comtoise.

Une analyse de la prise en charge de Madame Greffier est en cours en interne et la Direction du CHU se tient à la disposition de la famille touchée par ce drame pour l’accompagner dans cette épreuve.

 


La famille d'Edith Greffier espère maintenant que l'enquête permettra d'établir d'éventuelles responsabilités dans la chaîne des secours. La victime habitait à 17 minutes d'un hôpital, à 3 minutes de casernes de pompiers. Ces derniers n'ont pas été déclenchés. Pourquoi s'interroge la famille d'Edith Greffier qui a du gérer la situation et pratiquer un massage cardiaque pendant de longues minutes en attendant l'arrivée du véhicule du SMUR. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus