Précarité des étudiants : à Besançon, Emmaüs leur donne un coup de pouce en cette rentrée

A Besançon dans le Doubs, la communauté Emmaüs offre une réduction de 30% à partir du 8 septembre à tous les étudiants. L’opération initiée par Emmaüs France vise à aider ces jeunes qui ont souvent un budget limité encore plus après la crise sanitaire.
30% de réduction pour les étudiants à Emmaüs Besançon.
30% de réduction pour les étudiants à Emmaüs Besançon. © David Martin - France Télévisions

Certains étudiants nous disent qu’ils n’ont rien, c’est la triste réalité

Communauté Emmaüs

Meubler un appartement, acheter de la vaisselle pour les jeunes étudiants, c’est très vite un budget qui peut être conséquent. Du 8 septembre au 9 octobre 2021, l’addition à Emmaüs sera donc allégée. “Les étudiants viennent chercher ici des vêtements, de la vaisselle, des disques , des livres et des petits meubles. On sent parfois qu’un meuble à 5 euros, c’est cher pour eux. Avant, on n'avait que très peu de jeunes et étudiants qui venaient ici” explique Philippe, compagnon en responsabilité de la communauté de Besançon. “Depuis le premier confinement, la fréquentation des étudiants à Emmaüs a triplé voire quadruplé” ajoute-t-il. 

Des meubles, de l'électro-ménager à petit prix.
Des meubles, de l'électro-ménager à petit prix. © David Martin - France Télévisions

Dans les allées, plusieurs étudiantes sont venues profiter de cette offre à tarif réduit. “Je cherche des verres à bière, et un peu de déco. Et des choses pour la cuisine comme un grille-pain. Je suis déjà venue deux fois, j’essaie de m’équiper en seconde main” confie une jeune étudiante. Cette autre étudiante qui vient d’arriver sur Besançon s’équipe elle aussi. “C’est utile de chiner quand on a un petit budget. Et je me sens coupable d’acheter du neuf. Ici je vais acheter de la vaisselle, des vinyles et quelques vêtements” dit-elle.  

 Une hausse de 2,5% du coût de la vie pour un étudiant 

Pour l'année scolaire 2021-2022, l'Unef prévoit une augmentation moyenne du coût de la vie étudiante de 2,5% par rapport à 2020, soit 247 euros par an. Le syndicat estime à près de 40 euros "l'argent que les étudiants ont perdu chaque année en aides directes depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron en 2017", alors que le coût de la vie étudiante a augmenté de plus de 10% sur la même période.

En plus de la baisse des aides directes aux étudiants, l'Unef dénonce également "de multiples attaques sur le montant des APL" (aide personnalisée au logement) avec la réforme qui s'applique depuis janvier 2021 et qui modifie leur mode de calcul. L'extension du dispositif des repas à 1 euro aux étudiants non-boursiers, décidée en janvier 2021, sera supprimée en septembre. Pour lutter contre la précarité étudiante, l'Unef demande une réforme du système des bourses pour augmenter leur montant, étendre le nombre des bénéficiaires et intégrer les étudiants étrangers.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société