#Studio3 : Kalarash, comme un trait d'union entre les cultures de l'Europe de l'est

Kalarash est un groupe originaire de Besançon, créé en 2010. / © France 3 Franche-Comté
Kalarash est un groupe originaire de Besançon, créé en 2010. / © France 3 Franche-Comté

Les musiciens de Kalarash, passionnés par les musiques de l'Europe de l'Est sont venus nous rendre visite sur le plateau de #studio3. Une belle rencontre musicale qu'on vous propose de découvrir sur France 3 Franche-Comté.

Par France 3 Franche-Comté

"David Lefebvre, guitare rythmique et chant débridé. Agathe Llorca, violon frénétique, mandoline intrigante et chant polyglotte". C'est par ses mots que se présentent les deux acolytes du duo Kalarash, lancé à Besançon il y a dix ans. On ne nous trompe pas. Il faut dire que les musiciens ont de la bouteille et maîtrisent une ribambelle d'instruments, tous plus aussi originaux les uns que les autres. Entre leurs doigts experts, on retrouve une mandoline, un violon, un bouzouki ou encore un cymbalum, instrument traditonnel originaire des pays de l'est.

Le groupe propose des spectacles dans différentes formations. En duo, en trio, en quartet ou en quintet, à chaque fois, on retrouve la même énergie, le même rythme endiablé qui donne inlassablement envie de danser, même si on ne maîtrise aucun pas des danses folkloriques des balkans. 

Kalarash a sorti en 2019 sont deuxième album intitulé "Mes joyeux compagnons". Sur notre plateau, Kalarash nous a fait découvrir deux titres intitulés Yikhes et Horepse mou tsifteteli.

"Yikhes" de Kalarash : 
#Studio3 : "Yikhes" de Kalarash

"Horepse mou tsifteteli" de Kalarash :
#Studio3 : "Horepse mou tsifteteli" de Kalarash

"Le répertoire s'étend du classique aux musiques d’Europe de l’Est, des musiques traditionnelles américaines aux valses musette de grand-papa, avec au passage des chansons en yiddish, en grec, en roumain, et même en français" précise le groupe, qui maîtrise l'art du klezmer.

Le klezmer est une musique instrumentale de fête qui était autrefois pratiquée dans les communautés juives d’Europe de l’Est lors de l’accompagnement des mariages ou de festivités religieuses joyeuses, telles la fête carnavalesque de Pourim, la célébration de la Torah (Simhat Torah) ou encore l’inauguration d’une nouvelle synagogue. Comme la plupart des traditions musicales juives, le klezmer est une musique de l’exil.

"Kalarash c'est le nom d'un village en Moldavie, qui veut dire 'Les cavaliers'. On aimait bien cette idée de la Moldavie qui était un carrefour de cultures" nous a expliqué David Lefebvre. Le groupe navigue entre différentes cultures, de par sa musique, mais aussi de par les langues qu'il apprivoise au fil de ses compositions. Dans le verbe, on retrouve du grec, du yiddish, du roumain mais aussi du français. 

Clémence Baverel a rencontré Kalarash sur le plateau de #studio3. Découvrez leur interview : 
#Studio3 : Kalarash, comme un trait d'union entre les cultures de l'Europe de l'est

► Découvrez d'autres artistes Francs-Comtois, passés par #studio3.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus