• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Thise : un suspect en fuite après une vaste opération de gendarmerie dans le cadre d'une affaire de braquage d'or

La société de bijoux est implantée en limite de Châtillon-le-Duc / © France 3 Franche-Comté : Stéphanie Bourgeot
La société de bijoux est implantée en limite de Châtillon-le-Duc / © France 3 Franche-Comté : Stéphanie Bourgeot

Une vaste opération de gendarmerie s'est déroulée jeudi 19 septembre sur la commune de Thise (Doubs). Menée par la Juridiction Interrégionale spécialisée de Nancy, elle recherchait un homme soupçonné d'avoir participé au braquage le 3 mai 2019 d'une entreprise de Châtillon-le-Duc près de Besançon. 

Par Sophie Courageot

Le braquage avait été spectaculaire, inattendu et d'une grande ampleur. 

Le 3 mai 2019, à 5h45 , 5 à 6 hommes pénètrent dans la société de bijoux MCGP Losange connue sous le nom de Franck & Person située à la limite des communes de Châtillon-le-Duc et Miserey -Salines. Cagoulés et armées de fusils à pompe et d'armes longues les braqueurs avaient pris en otage les six salariés présents en les parquant dans un coin de l'entreprise. L'opération n'a duré que quelques minutes. Butin : une cargaison de 12 à 20 kilos d'or et une quantité indéterminée de platine.
 


Ce jeudi 19 septembre, l'opération de gendarmerie a surpris les habitants de Thise. Au moins, 5 personnes ont été interepellées. Les interpellations ont débuté mercredi à Annemasse et se sont poursuivies ce jeudi dans plusieurs quartiers de Besançon.

Le butin n'aurait pas été retrouvé. A Thise, un suspect de 23 ans a réussi à prendre la fuite lors de l'opération de perquisition menée à son domicile. "C'était impressionnant, il y avait beaucoup de moyens de gendarmerie déployés" explique le maire de la commune Alain Loriguet. Selon l'élu, le suspect aurait sauté du 2e étage de la maison de ses parents. Chiens, hélicos sont partis à sa recherche. Les moyens de gendarmerie semblaient plus discrets ce matin. 
 


Dans ce petit lotissement rue du Bois-Muré dans la banlieue de Besançon, la présence d'autant de moyens de gendarmerie a surpris les habitants. Les parents informés de la situation sont venus chercher (parfois plus tôt) leurs enfants à l'école indique le maire. "Il n'y a pas eu d'effet de panique, la mairie a très vite été informée de ce qui se passait par la gendarmerie" ajoute le maire Daniel Loriguet. 

Le suspect était toujours en fuite ce matin selon nos informations. 

L'enquête a été confiée à la section de recherches de Besançon, avec le soutien du groupement de gendarmerie du Doubs, sous la direction de la juridiction inter-régionale spécialisées (JIRS) de Nancy. Elle est spécialisée dans les affaires de grand bandistime. 

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus