Un couple de paresseux pour la première fois à la Citadelle de Besançon

Publié le
Écrit par France 3 Franche-Comté
Un paresseux (image illustration).
Un paresseux (image illustration). © Pixabay License

Un couple de paresseux est arrivé ce jeudi 11 novembre à la Citadelle de Besançon. Cette espèce y est présentée pour la première fois.

Le paresseux est un mammifère arboricole que l’on trouve à l’état sauvage en Amérique du sud et en Amérique centrale.

"Comme pour toutes les espèces en voie de disparition du fait principalement de la destruction de leur habitat naturel mais aussi du braconnage, du trafic… l’objectif est de constituer en parcs zoologiques une population de secours afin d’assurer la pérennité de ces animaux pour, à terme et si les conditions sont réunies, permettre une réintroduction dans la nature" précise le Muséum. 

Le couple arrive de Montpellier

Cette arrivée, dans le cadre d'un programme de sauvegarde, fait suite à la demande du zoo de Montpellier contraint de fermer sa serre amazonienne pour travaux, et avec la validation du coordinateur européen de cette espèce. 

Le Muséum souhaite attirer l'attention sur les menaces qui pèsent sur les paresseux en milieu naturel.

"En raison de sa physiologie ralentie, les paresseux n’ont, par conséquent, pas besoin pour leur bien-être d’espaces de très grandes dimensions" ajoute-t-il, tout en précisant que cette espère se nourrit de feuilles, de légumes et de fruits. En effet, le paresseux se repose en moyenne 14 heures par jour.

Les paresseux sont visibles dans leur espace dédié dans le fossé des primates (à droite en entrant dans le jardin zoologique). Ils disposeront d’un espace en extérieur et d’une loge intérieure vitrée qui permettra de les observer quelles que soient les conditions météorologiques.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.