• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

VIDEO. A Besançon, ces collégiens participent à des chantiers éducatifs rémunérés pendant leurs vacances

Trois jeunes participent à ces chantiers pendant les vacances de Pâques à Besançon. / © France 3 Franche-Comté
Trois jeunes participent à ces chantiers pendant les vacances de Pâques à Besançon. / © France 3 Franche-Comté

Les "chantiers éducatifs spécialisés" accueillent une soixantaine de jeunes chaque année à Besançon. Des jeunes en difficulté qui y participent pendant leurs vacances moyennant rémunération. L'idée est de les familiariser avec un salaire et de les sortir de leur quotidien.

Par M.D. avec Sébastien Poirier

C'est une petite mission dans la prairie, une expérience inédite pour trois jeunes collégiens de Besançon embauchés pour un chantier nature. Un vrai emploi, payé et encadré par des éducateurs où on leur demande de débroussailler et de nettoyer les abords du fort de Planoise. Tout près du quartier et pourtant si loin du quotidien.

"C'est dur, ça fait mal aux bras", commente Darkaoui, l'un des trois collégiens choisi pour cette mission. Pour lui, plutôt habitué aux immeubles bisontins, cet emploi en pleine nature est une grande découverte : "On n'est pas comme chez nous avec des bâtiments tout autour. Ici on ne voit personne, ça fait peur."
 
A Besançon, ces jeunes participent à des chantiers éducatifs rémunérés pendant les vacances

Une nature inconnue, intrigante, qu'il faut apprendre à dompter par le travail. Et les missions des jeunes collégiens sont aussi diverses que variées : "On coupe des ronces pour empêcher les arbres de pousser, on coupe du bois, on ramasse des déchets... En fait, on nettoie tout le champ autour du fort de Planoise", détaille Almir.

Hasim, lui, ne cache pas que la rémunération a sa part d'importance dans ce travail : "Je suis venu pour travailler pendant les vacances et gagner un peu d'argent. Sinon, je ne fais rien de spécial". En lien avec la Ville qui propose les lieux d'intervention, ces chantiers éducatifs spécialisés sont mis en place et suivis par plusieurs associations. Ils permettent aux éducateurs de tisser des liens différents avec les jeunes qu'ils suivent.
 

"Ces jeunes, on les voit ici, mais aussi au cours de l'année scolaire. C'est un moment privilégié avec eux et on va continuer à les accompagner, assure Roland Vasic, éducateur. Ces gamins ont énormément de ressources, de vitalité mais dans des domaines qu'ils ne connaissent pas où ils ne sont pas jugés compétents, donc ils ont intégré une grande défiance vis-à-vis d'eux-mêmes." Une plongée dans le nature, le temps d'un coup d'œil sur le monde du travail pour ces adolescents. Chaque année, les chantiers accueillent une soixantaine de jeunes à Besançon.

 

Sur le même sujet

Auxerre : la ville s’embellit pour les Rencontres Auxerroises du Développement Durable

Les + Lus