• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

VIDEO. Besançon : Des chercheurs regroupés autour d'un projet européen pour fabriquer les médicaments du futur

Laboratoire Besançon / © JL Saintain
Laboratoire Besançon / © JL Saintain

Mimedi comme "microtechniques pour médicaments innovants". Ce projet bénéficie de fonds européens. Il cherche à réduire les coûts de fabrication de ces médicaments destinés à traiter notamment les cancers ou leucémies.

Par Catherine Eme-Ziri et Lucie Thiery

Dans le domaine de la santé, une innovation est en train de voir le jour à Besançon. Un projet européen de recherche permettra de faciliter la production de médicaments innovants.

Ces médicaments du futur sont élaborés à partir de cellules humaines et permettront de traiter des cancers, maladies inflammatoires en impasse thérapeutique. En phase d'essais cliniques, l’Établissement français du sang Bourgogne - Franche-Comté assure le développement de tels médicaments depuis les années 1990. 

Il s'agit d'utiliser des cellules du patient, de les modifier pour y ajouter de nouvelles propriétés. Aujourd'hui, la production de ces médicaments à thérapie innovante est beaucoup trop coûteuse. De l'ordre de 500.000 euros par injection.
Près de 70 chercheurs sont mobilisés sur ce projet. Ils sont issus notamment de l’Institut FEMTO-ST (Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique – Sciences et Technologies) et l’entreprise ILSA est le chef de file technique.

Tout l'enjeu de ce projet bisontin de recherche est d'arriver à réduire ces coûts pour faciliter l'accès de ces nouveaux traitements personnalisés. Comment ? En industrialisant les modes de fabrication, en supprimant le passage en salle blanche grâce à des automates. Le coût de production serait divisé par 10. 
 

Regardez notre reportage

 
Besançon : un projet européen de recherche pour produire des médicaments innovants
Reportage Lucie Thiery, JL Saintain avec Pascal Morel Directeur de l'Etablissement français du sang Bourgogne Franche-Comté Mickaël Gauthier Directeur adjoint de Femto-ST Sylvain Perruche PDG de Med'Inn'Pharma


Ce projet européen baptisé MIMEDI implique six entreprises locales : Ilsa, Smaltis, Aurea Technology, Diaclone, BioExigence et Med-Inn-Pharma et quatre partenaires publics. Les recherches entamées en février 2018, dureront quatre ans. Son budget de 13,6 millions d'euros est financé à 75 % par des fonds européens (10,2 millions) et par le Fonds Régional d'Innovation (584 000 euros).
 

Pour tout comprendre du projet de recherches MIMEDI en trois minutes, regardez cette vidéo :

 
Le projet "MiMédi" ou "Microtechniques pour les Médicaments Innovants"
Vidéo : Femto ST

Sur le même sujet

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus