Vitabri : le fabricant de stands pliants de Besançon traverse la crise du Covid-19 grâce à son innovation

L'annulation des événements sportifs, culturels et commerciaux lors du premier confinement a fortement fait chuter son chiffre d'affaires de locations et vente de stands pliants. Mais un automne plus actif et l'invention d'un système de porte amovible et modulable sauvent l'année 2020 de Vitabri. 

Les mois d'avril, mai et juin ont été, comme pour beaucoup de secteurs, catastrophiques. Le groupe Vitabri qui compte 65 salariés, dont 34 au siège à Besançon a vu son chiffre d'affaires des location de stands pliants chuter des deux tiers. La partie vente étant elle aussi très touchée. Pas besoin de s'abriter lorsque tout événement culturel, sportif ou la moindre foire sont annulés. 

La saison estivale a redressé un peu les comptes. Et puis l'automne est arrivé avec son deuxième confinement. Mais les clients traditionnels comme les marchés alimentaires ont alors repris leurs commandes. Quelques événements sportifs, de la protection civile, des entreprises ou des collectivités ont aussi assuré les locations et ventes. 

"Nous avons aussi eu l'opportunité de couvrir de nouveaux besoins dans le domaine médical, explique le président du groupe Vitabri Emmanuel Musner. A partir de mai, juin, les établissements de santé avaient besoin d'espaces supplémentaires faciles à monter pour tester les gens en masse."

Une innovation made in Besançon

Surtout l'entreprise est démarchée début octobre par un grand groupe de maisons de retraite qui souhaite cloisonner rapidement et de manière évolutive ses espaces. Un croquis fait à main levée lui est transmis. Tout se passe alors très vite. Le bureau d'études de Besançon et les équipes techniques proposent 10 jours après un dispositif de porte et cloison en toile et barres d'aluminium. Le tout peut se monter rapidement et s'adapte par un système de ventouses sur une largeur d'1,30 à 2,40 mètres. Ainsi une zone peut-elle être scindée ou mise en sécurité.

L'Agence Régionale de Santé d'Ile-de-France, où est basé le groupe de maisons de retraite, valide le dispositif. Et les cloisons sont livrées entre le 20 novembre et le 15 décembre. 280 ont été vendues à ce jour. Vitabri ayant désormais la possibilité de le commercialiser en dehors du premier commanditaire. Des EHPAD et les hôpitaux de Paris continuent de passer commande. 

"Nous avons conscience que cela va s'arrêter un moment donné, admet Emmanuel Musner, mais cela nous permet de finir l'année avec "seulement" moins 10 % de notre chiffre d'affaires par rapport à 2019. C'est une grande fierté d'avoir su répondre aussi rapidement à une demande avec un produit de grande qualité. Cela montre que l'on a de la ressource dans l'entreprise. Certes, nous avons beaucoup travaillé sur un temps très court, y compris le 11 novembre et plusieurs samedis matins. Mais je le répète aux équipes en cette période d'entretiens individuels, elles ont une grande capacité de résistance et de mobilisation. J'en suis très satisfait !"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie entreprises technologies covid-19 santé société