Chauffage au bois : quel est le prix aujourd’hui des pellets ou granulés bois ?

Après la guerre en Ukraine et la hausse du prix de l’électricité, les pellets ont vu leur prix s’envoler à la fin 2022. Qu’en est-il aujourd'hui ? Sont-ils de nouveau abordables ? Comment se porte le marché ? Nous avons fait le point avec plusieurs professionnels du secteur.

850 euros la tonne de pellets ou 15 euros le sac de 15 kilos ! C’était ce qu’il fallait débourser fin 2022 pour vous chauffer grâce à cette énergie. En vrac, ou en sac, en chaudière bois, ou poêle d’appoint, de nombreux ménages français avaient fait ce choix de ce combustible pour ne plus dépendre du gaz ou de l’électricité chaque hiver.

"Il y a eu la conjonction de deux facteurs", expliquait fin février 2023 à France 3 Bretagne Eric Vial, le directeur de Propellet, l’association nationale qui regroupe les professionnels de la filière. En 2022, le marché a fait face à une hausse de la demande. “Avec les tensions liées aux crises énergétiques, l’augmentation des prix du gaz et de l’électricité, l’anxiété est montée chez les particuliers. Et le coup de grâce a été le début de la guerre en Ukraine."

"Dans l’absolu, la filière avait des volumes qui permettaient de fournir. Mais 50% des foyers ont voulu acheter plus tôt que prévu dans la saison, alors qu’on n’avait quasi plus besoin de se chauffer.” La France n’était pas en capacité de tout fournir, il a fallu importer des pellets de l’étranger. + 40% d’importations qui ont fait grimper la note.

Propellet a fait réaliser un sondage. Il révèle que les ménages français ont acheté en 2022 leur granulé :

  • Pour 16%, à moins de 400 €/tonne
  • Pour 34%, de 400 à 599 €/tonne
  • Pour 30%, de 600 à 699 €/tonne
  • Pour 11%, de 700 à 799 €/tonne
  • Pour 6%, plus de 800 €/tonne

Des prix en baisse, mais qui ne reviendront pas au niveau d’avant

Aujourd’hui, pour se chauffer aux pellets, les prix sont bien descendus. Sur les comparateurs en ligne, on trouve des pellets en sac à 400 euros la tonne. Il faudra ajouter ensuite les frais de livraison.

Annick Balanche, est revendeur de pellets à Maîche dans le Haut-Doubs. Elle confirme cette baisse des prix. “Les gens avaient beaucoup acheté à l’été 2022. Puis l’hiver a été assez doux, ils ont moins consommé. Certains ont encore des stocks” estime-t-elle. Elle se souvient d’un prix à 300 euros la tonne avant la crise. Peu d’espoir qu’il redescende à ce niveau-là.

C’est aussi l’avis de Fabrice Chauvin. L’homme gère la scierie Chauvin à Mignovillard dans le Jura. Un site flambant neuf qui produit depuis ce printemps des pellets dans le Haut-Jura. Objectif : 80.000 tonnes de production par an. “On ne pourra pas effectivement revenir au prix d’avant, mais on va avoir des prix qui vont moins fluctuer. Les prix devraient se situer aujourd’hui entre 400 et 500 euros la tonne en gros, livrée en vrac ou en sac, tout dépend si on est loin du producteur” estime Fabrice Chauvin. Pour produire une tonne de granulés, il faut débourser 30 euros d'électricité, rappelle-t-il. C’est quatre fois plus qu’avant l’envolée des prix de l'énergie électrique. Les matières connexes nécessaires à la fabrication des pellets, comme la sciure ou le bois ont aussi augmenté, des prix qui ne retrouveront sans doute pas leur niveau d’avant crise.

Plus de production de pellets en France pour faire face à la demande

La tension sur les achats de pellets est retombée. Car de nouveaux sites de production ont vu le jour en France et en Europe. Trois nouvelles usines ont été ouvertes en 2022, pour une capacité de production supplémentaire de 270 000 tonnes de granulé de bois. Il en sera de même sur 2023 avec 3 nouvelles usines. Avec toutes ces usines, la France est autosuffisante à 85%. Elle produit 2,1 millions de tonnes de pellets pour une consommation de 2,6 millions.

Rien qu’en Franche-Comté, des projets sont encore en cours de déploiement, une usine à Houtaud près de Pontarlier, une autre à Salins-les-Bains dans le Jura.

Achat groupé, le bon plan ?

Dans le Doubs, et le Jura, l’association de consommateurs de granulés bois du Haut-Doubs propose depuis 10 ans aux habitants de faire des commandes groupées. Une idée qu’a eu Eloi Drezet Marcot alors que plusieurs voisins se chauffaient aux granulés. “On fait faire tous les ans, en début d’année, une analyse des pellets proposés à la vente dans le secteur. Nous faisons tester un échantillon. Puis on signe un contrat avec le fournisseur sur des volumes et une qualité précise” nous explique-t-il. 800 foyers commandent ainsi chaque hiver 2 000 tonnes de pellets à un bon prix. “Nous sommes à moins de 400 euros la tonne livrée en vrac, et 420 euros en sacs” précise Eloi Drezet Marcot, responsable de l'association.

Ce pro des pellets conseille avant d’acheter de bien se renseigner pour savoir si le vendeur propose des granulés ayant une certification DIN Plus ou DIN +, un excellent indicateur de la qualité de granulés de bois. La qualité des pellets est difficile à déterminer à l'œil nu, mais la qualité peut se voir d’autre manière selon lui. Un conduit de cheminée qui reste propre, peu de cendres, une vitre de poêle qui ne se noircit pas rapidement sont des bons indicateurs de qualité.

Selon l’organisme propellet, le chauffage aux granulés de bois reste plus que jamais intéressant financièrement. Pour une maison de 90m2, se chauffer avec un poêle à granulé est aussi économique qu’avec une pompe à chaleur et serait même près de deux fois moins cher sans le bouclier tarifaire.

► INFOS PRATIQUES

Des comparateurs de prix pour trouver des pellets près de chez vous

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité