Coronavirus Covid-19 : Comment obtenir aide et soutien psychologique auprès du CHU de Besançon ?

Image d'illustration / © Christophe Petit Tesson - maxPPP
Image d'illustration / © Christophe Petit Tesson - maxPPP

L’épidémie de Covid-19, sa mortalité, et la période de confinement entraînent des situations de détresse morale ou d'inquiétudes. Le CHRU de Besançon a mis en place plusieurs cellules d’écoute et d’assistance pour les patients, familles, soignants ou la population du Doubs.
 

Par Sophie Courageot

 
  • Pour le grand public

Un numéro de permanence est ouvert à tous afin d’apporter un soutien psychologique à celles et ceux qui en ont besoin.
  • Permanence psy du CHU de Besançon  : 03 81 66 88 22.
  • Ce numéro est ouvert 7 jours / 7, de 8h30 à 18h.

Au bout du fil, la soixantaine de volontaires de la Cellule médico‐psychologique (CUMP). Une cellule composée de psychiatres, psychologues, infirmiers en psychiatrie, des centres hospitaliers de Besançon, Pontarlier ou Novillars, ou des personnels libéraux explique Thierry François, psychiatre en charge du dispositif. La cellule mise en place jeudi 19 mars commence à recevoir de nombreux appels orientés souvent par le centre 15. « Nous appellent des personnes qui sont en difficulté avec le confinement, ou qui ont une inquiétude par rapport au coronavirus sans en avoir les symptômes. D’autres appellent, car ils sont inquiets pour leurs proches, qui sont confinés avec eux, ou à distance. Certains s’inquiètent pour des soignants qui sont sur le terrain » détaille le psychiatre.
 


L’allongement probable de la durée du confinement va forcément faire augmenter le nombre d’appels ces prochains jours. Le numéro de la cellule d’écoute doit permettre de soulager le centre 15, numéro réservé aux situations d’urgences et aux patients covid-19. « Dès qu’il y a un malaise, il est important d’en parler autour de soi. On a des soutiens naturels, dans la famille, les amis. Dans cette période de confinement, il est important de s’appuyer sur ces relais de proximité, c’est l’idéal » ajoute Thierry François.

 
  • Pour les patients isolés Covid‐19 et les familles


Au CHU de Besançon, les personnels psychologues ou psychiatres mènent aussi un combat essentiel face au coronavirus : soutenir les malades et leurs familles.

Certains malades sont à l’isolement chez eux, d’autres dans les unités Covid-19 ou toute visite leur est interdite. Il faut gérer aussi les familles dont les patients sont en réanimation et pour qui la situation à distance est une souffrance.

Des consultations téléphoniques avec des psychologues sont proposées aux patients isolés Covid‐19. Les familles qui en font la demande bénéficient également de consultations psychologiques par téléphone.

 
  • Pour les professionnels, soignants et salariés du CHU

Le numéro d’écoute 03 81 66 88 22 avait été initialement mis en place pour les soignants. Mais à son lancement jeudi 19 mars, peu de personnels l’ont utilisé d’où son élargissement à toute la population du Doubs, nous a expliqué le psychiatre Thierry François.

Au CHU de Besançon, un dispositif de soutien psychologique s’est mis en place auprès des équipes soignantes. Dans les services qui accueillent des malades du Covid‐19, les psychologues sont présents auprès des équipes lors des relèves et via des temps de parole. Une permanence téléphonique interne dédiée à l’ensemble des personnels sera effective dans les prochains jours, indique le CHU de Besançon.

« J’espère que cela va vite s’arrêter sinon on va être épuisés » confie Nawale Hadouiri, référente de la cellule de crise Covid-19 des internes de Franche-Comté.

« Ce qui est le plus dur pour nous internes, c’est qu’on ne sait pas de quoi sera fait le lendemain. On sait que les autorités sanitaires travaillent. On sait qu’on est face à l’inconnu, un virus que l’on ne connait pas, il y aussi la peur d’être contaminé, de contaminer ses proches » explique t-elle. Et puis face au Covid-19, il faut gérer aussi ces malades pour qui il est trop tard. « Il y a des services comme l’urologie qui sont devenus des unités Covid-19, et les personnel n’ont pas l’habitude de faire face à des décès » ajoute l’interne qui précise que pour tous les internes qui se sont portés volontaires à soigner des patients infectés par le coronavirus, une ligne d’astreinte de soutien psychologique est disponible.





 

D'autres numéros utiles

  • Le Ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place une plateforme téléphonique accessible au 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, 24h/24) qui permet d’obtenir des informations sur le COVID-19 et des conseils.
  • D’autres hôpitaux comme celui de Besançon peuvent proposer des permanences psychologiques. Renseignez-vous.
  • Les antennes de SOS Amitié restent ouvertes. Voici le numéro de SOS amitié à Besançon : 03 81 52 17 17

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus